Archives de Tag: film italien

Fucuoamarre, par delà Lampedusa

La vie continue

fuocoammare_15

Ours d’Or à la dernière Berlinale ! Ce n’est pas rien. C’est l’italien Gianfranco Rosi qui l’a reçu et qui plus est, pour un documentaire très déroutant entre fiction et réalité. Samuele a 12 ans et vit sur une île au milieu de la mer. Il va à l’école, adore tirer et chasser avec sa fronde. Il aime les jeux terrestres, même si tout autour de lui parle de la mer et des hommes, des femmes, des enfants qui tentent de la traverser pour rejoindre son île. Car il n’est pas sur une île comme les autres. Cette île s’appelle Lampedusa et c’est une frontière hautement symbolique de l’Europe, traversée ces 20 dernières années par des milliers de migrants en quête de liberté. Malgré un sujet d’actualité plus que dramatique, ce documentaire n’a pas voulu délivrer un message ni faire passer une thèse. Pas de chiffres, pas d’interviews, pas d’explications… Les deux premières phrases que l’on entend prononcer dans le film sont  How many people ? et  What’s your position ? Même si ces phrases sont prononcées par les garde-côtes en direction d’un bateau de migrants en détresse, elles semblent bien s’adresser au spectateur et, par delà Lampedusa, à l’Europe tout entière. Un grand film troublant par la forme comme par le fond pour un instantané d’un monde terrifiant. Lire la suite

Publicités

Folles de joie

On ne peut être poète sans quelque folie (Démocrite)

folles-de-joie-de-paolo-virzi-avec-valeria-bruni-tedeschi-micaela-ramazzotti_5610325

J’avais adoré les deux derniers films de Paolo Virzì, La prima cosa bella et Les Opportunistes. Ce ne sont pas ces 116 minutes de comédie dramatique qui vont me faire changer d’avis sur ce formidable réalisateur italien. Béatrice est une mythomane bavarde au comportement excessif. Donatella est une jeune femme tatouée, fragile et introvertie. Ces deux patientes de la Villa Biondi, une institution thérapeutique pour femmes sujettes à des troubles mentaux, se lient d’amitié. Une après-midi, elles décident de s’enfuir bien décidées à trouver un peu de bonheur dans cet asile de fous à ciel ouvert qu’est le monde des gens «sains». Très joli film sur la maladie mentale opposée à la folie ordinaire, porté par deux actrices au top, qui nous font partager leur fragilité et leur solitude. Drôle et mélancolique. Lire la suite

A bigger splash

A little bide

a-bigger-splash-soundtrack

Tout le monde se souvient de La Piscine, film culte réalisé par Jacques Deray en 1969. Romy Schneider et Alain Delon, LE couple glamour par excellence, Maurice Ronet, Jane Birkin et certaines scènes restées dans les mémoires voire l’inconscient collectif du cinéphile… et pas que. Luca Guadagnino s’est donc mis en tête d’en fabriquer un remake. Déjà que je suis généralement assez allergique à ce type d’exercice, et ces 125 trop longues minutes m’ont donné entièrement raison. Lorsque la légende du rock Marianne Lane part sur l’île méditerranéenne de Pantelleria avec Paul, son compagnon, c’est pour se reposer. Mais quand Harry, un producteur de musique iconoclaste avec qui Marianne a eu autrefois une liaison, débarque avec sa fille Pénélope, la situation se complique. Le passé qui ressurgit et beaucoup de sentiments différents vont faire voler la quiétude des vacances en éclats. Personne n’échappera à ces vacances très rock’n’roll… C’est l’ennui qui domine ce film pourtant servi par un casting de rêve… Mais, une fois de plus, ça ne suffit pas à faire un grand film. Lire la suite

Alaska

Rebelle et rebelle

alaska-il

Très occupé par la scénarisation de la série-télé Gomorra, Claudio Cupellini n’était pas revenu derrière la caméra depuis Une Vie tranquille en 2010. En tout cas, avec ce drame romantique, il frappe très fort. Fausto est italien, mais il vit à Paris et travaille comme serveur dans un grand hôtel. Nadine est une jeune Française de 20 ans, à la fois fragile et déterminée. Lorsque les deux jeunes gens se rencontrent par hasard sur un toit, ils se reconnaissent : fragiles, seuls et obsédés par une idée du bonheur qui semble inatteignable. Ils ne soupçonnent pas encore qu’ils vont s’aimer, se perdre, souffrir, se retrouver.125 minutes de haut-vol, du souffle, de l’intensité, un Roméo et Juliette très actuel. Lire la suite

Suburra

Du beau linge, mais très sale.

suburra

Stefano Sollima est un spécialiste de la mafia… enfin sur les écrans télé et cinéma. Puisqu’après avoir réalisé les formidables séries Gomorra et Romanzo Criminale, diffusées sur Canal +, il nous propose ces 135 minutes de haute volée, d’une tension et d’une violence étonnantes. La Suburra, quartier malfamé de Rome, est le théâtre d’un ambitieux projet immobilier. L’Etat, le Vatican et la Mafia sont impliqués. En sept jours, la mécanique va s’enrayer : la Suburra va sombrer, et renaître. L’enfer à ciel ouvert pour un thriller magnifique qui tient en haleine de bout en bout, réalisation magique et casting au diapason… du grand art ! Lire la suite

Mia Madre

Tout simplement superbe

Shots from "Mia Madre"

Encore une merveille signée par l’immense Nanni Moretti ! Le réalisateur génial d’Habemus Papam ou de La Chambre du fils était encore une fois à Cannes pour y recevoir, cette fois, le Prix du jury œcuménique. 107 minutes d’une comédie dramatique absolument formidables. Margherita est une réalisatrice en plein tournage d’un film dont le rôle principal est tenu par un célèbre acteur américain. À ses questionnements d’artiste engagée, se mêlent des angoisses d’ordre privé : sa mère est à l’hôpital, sa fille en pleine crise d’adolescence. Et son frère, quant à lui, se montre comme toujours irréprochable… Margherita parviendra-t-elle à se sentir à la hauteur, dans son travail et sa famille ? Une mise en abyme éclatante d’autodérision et de talent pur. L’émotion emporte tout sur son passage sans oublier les moments de drôlerie… la vraie vie en quelque sorte ! Lire la suite

Youth

Partager les belles choses

images

Tout est parti d’une rencontre que Paolo Sorrentino a faite avec le réalisateur italien Francesco Rossi, à qui justement le film est dédié. Ce dernier lui a raconté son histoire avec une jeune fille qui a été sa fiancée durant sa jeunesse. Le talent de Sorrentino a fait le reste pour nous offrir .ces 118 minutes qui participent à la nouvelle mode dans le cinéma mondial consistant à représenter le troisième âge. Après  Indian PalaceRedCanailles Connection ou encore Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire… j’en oublie sûrement. Fred et Mick, deux vieux amis approchant les quatre-vingts ans, profitent de leurs vacances dans un bel hôtel au pied des Alpes. Fred, compositeur et chef d’orchestre désormais à la retraite, n’a aucune intention de revenir à la carrière musicale qu’il a abandonnée depuis longtemps, tandis que Mick, réalisateur, travaille toujours, s’empressant de terminer le scénario de son dernier film. Les deux amis savent que le temps leur est compté et décident de faire face à leur avenir ensemble. Mais contrairement à eux, personne ne semble se soucier du temps qui passe… Une pure merveille tant sur la forme que sur le fond. Incontestablement un des films de cette rentrée. Lire la suite