Archives de Tag: Mars 15

Dear White People

Le fond et la forme

h46a3894

Pour son premier film, Justin Simien s’est inspiré de sa propre expérience d’étudiant noir au sein d’une université peuplée d’étudiants blancs. La vie de quatre étudiants noirs dans l‘une des plus prestigieuses facultés américaines, où une soirée à la fois populaire et scandaleuse organisée par des étudiants blancs va créer la polémique. Dear White People est une comédie satirique sur comment être noir dans un monde de blancs. Je suis embarrassé pour donner mon avais sur cette comédie car, une fois de plus, je me vois dans l’obligation de différencier le fond, tout à fait passionnant, et la forme qui ne m’a pas convaincu.

Lire la suite

Diversion

Film de consommation courante

042097

Glenn Ficarra et John Requa auront tout de même fichu 100 millions de dollars en l’air pour cette petite série B, écrite au burin, réalisée platement et surtout médiocrement jouée. La relation entre un arnaqueur professionnel et une apprentie criminelle vient perturber les affaires de chacun, quand ils se recroisent quelques années après leur première rencontre. Ça se veut élégant, c’est seulement sophistiqué. Les dialogues se veulent ciselés, ils sont prétentieux voire parfois incompréhensibles… et ce n’est pas dû qu’à la diction des acteurs. Ça se veut virevoltant, mais hélas les rebondissements sont tellement improbables que ça en devient ridicule. C’est la grande surenchère du n’importe quoi de préférence.

Lire la suite

Le petit homme

Grandir malgré soi

726044-le-petit-homme_p3jpgPour son tout premier long-métrage de fiction, la jeune réalisatrice autrichienne d’origine tchétchène, Sudabeh Mortezai, a décidé de s’inspirer d’une partie de son parcours personne  Elle a ainsi basé son scénario sur des histoires réelles, qu’elle a recueillies dans le camp de Macondo, (titre original du film). Macondo, est le nom d’un camp de réfugiés qui se trouve en banlieue de Vienne et qui existe depuis 1950. 2000 personnes issues d’une vingtaine de pays y vivent quotidiennement. A 11 ans, Ramasan est déjà un homme sous ses allures de petit garçon. Réfugié en Autriche avec sa mère et ses deux sœurs, il essaie de remplacer du mieux qu’il peut son père mort en Tchétchénie. L’arrivée d’Issa, un ancien ami de son père, va bousculer son quotidien. Ce « presque-documentaire » sait éviter le mélodrame et touche par son extrême simplicité et sa grande pudeur. Un magnifique coup d’essai, une cinéaste à suivre.

Lire la suite

La Sapienza

Insupportable prétention

maxresdefault (1)

Eugène Green s’était fait remarquer de la critique en 2002, en recevant le Prix Louis Delluc pour Toutes le nuits. Son originalité avait alors séduit ou irrité le spectateur. Il en sera de même avec ces 104 minutes de drame. À 50 ans, Alexandre a derrière lui une brillante carrière d’architecte. En proie à des doutes sur le sens de son travail et sur son mariage, il part en Italie accompagné de sa femme, avec le projet d’écrire un texte qu’il médite depuis longtemps sur l’architecte baroque Francesco Borromini. En arrivant à Stresa, sur les rives du Lac Majeur, ils font la rencontre de jeunes frère et sœur, qui donneront un tout autre tour à cette échappée italienne. Tout est beau dans ce film, les images de l’Italie de la Renaissance, le Lac Majeur et les îles Borromée, la lumière, la musique de Monteverdi,… mais voilà, il y a cette volonté de ne pas faire jouer les comédiens, et ça, c’est rédhibitoire, et confine souvent au ridicule. L’ennui s’installe et ne nous quitte plus.

Lire la suite

A trois on y va

Cache-cache sexe

maxresdefault2Ecrite et réalisée par Jérôme Bonnell, cette très plaisante comédie romantique nous mène sur les chemins savoureux autant que sulfureux de la transgression, mais nous laisse hélas en route avec un final un tantinet bâclé et frileux. Charlotte et Micha sont jeunes et amoureux. Ils viennent de s’acheter une maison près de Lille pour y filer le parfait amour. Mais depuis quelques mois, Charlotte trompe Micha avec Mélodie… Sans rien soupçonner, se sentant toutefois un peu délaissé, Micha trompe Charlotte à son tour… mais avec Mélodie aussi ! Pour Mélodie, c’est le vertige. Complice du secret de chacun. Amoureuse des deux en même temps… Le triangle amoureux est une source inépuisable d’histoires d’amour compliquées qui se terminent bien… ou pas. Un joli film, très réussi et surtout très bien joué.

Lire la suite

Tu dors Nicole

Chronique d’un été raté

B25_TDN_Nicole_Veronique_dans_un_champs

Présenté à la Quinzaine des réalisateurs lors du Festival de Cannes 2014, ce troisième film signé Stéphane Lafleur est une comédie légère et grave à la fois, bien dans l’esprit d’un cinéma canadien qui sait toujours nous surprendre. Profitant de la maison familiale en l’absence de ses parents, Nicole passe paisiblement l’été de ses 22 ans en compagnie de sa meilleure amie Véronique. Alors que leurs vacances s’annoncent sans surprise, le frère aîné de Nicole débarque avec son groupe de musique pour enregistrer un album. Leur présence envahissante vient rapidement ébranler la relation entre les deux amies. L’été prend alors une autre tournure, marqué par la canicule, l’insomnie grandissante de Nicole. Tu dors Nicole observe avec humour le début de l’âge adulte et son lot de possibles. Ces 93 minutes filment un été caniculaire en noir et blanc, ce qui est pour le moins paradoxal, et nous parle avec pudeur d’une période de la vie souvent oubliée, les débuts de l’âge adulte.

Lire la suite

Crash…

… en tous genres

Dimanche d’élections. Dimanche d’abstention. Dimanche de résultats. Dimanche de débats politiques… dimanche chiant. La seule chose amusante c’est de savoir comment, dans le droit fil du premier tour, nos responsables de tous bords vont s’y prendre pour nous expliquer qu’ils ont, sinon gagné, en tout cas pas perdu. Les paons du FN vont venir faire la roue sur tous les plateaux télé et radio. Les idiots de toutes les gauches vont passer la patate chaude de l’erreur stratégique de la division, mais en nous glissant tout de même que la débâcle annoncée n’est pas au rendez-vous. Quant l’Union Momentanée Poujadiste, (terme péjoratif désignant un mouvement politique à tendance réactionnaire des classes moyennes à supérieures ou « conservatisme de petit-bourgeois »), elle essaiera de nous prouver par A + B, que la paix des braves augurent de lendemains qui chantent. Vous pouvez vous éviter cette pantalonnade en revoyant pour la énième fois, Un Américain à Paris sur Arte. Lire la suite