Archives de Catégorie: Humeurs

Les Affaires

L’éternelle litanie

A nouvelles affaires, nouveaux conseils dit le proverbe. J’ajouterai, pour ma part, « à nouveau quinquennat, nouvelles têtes, nouvelles affaires ».

Honneur aux dames ! Raquel Garrido, éminente personnalité des « Insoumis » de Mélenronchon, fait beaucoup parler d’elle en cette rentrée politique. D’abord, voir l’égérie la Gauche de la Gauche s’afficher comme chroniqueuse parmi Les Terriens du dimanche, de Thierry Ardisson sur C8, propriété du milliardaire Vincent Bolloré, ne manque pas de piquant, voire de cynisme. L’argent du sieur Bolloré n’a visiblement pas d’odeur. Le souci déontologique n’étouffe la bouillante Raquel. La preuve en est avec ses retards (?), oublis (?), négligences (?), de paiement de l’impôt depuis 6 années qu’elle émarge au barreau de Paris. C’est tellement plus facile de donner des leçons aux autres…

Il en est un, qui aura croulé sous une avalanche de noms d’oiseaux, d’invectives, et de réprimandes en tous genres, c’est bien Richard Ferrand qui s’est retrouvé empêtré dans une inextricable affaire d’emploi fictif et de préjudice relevant de l’abus de confiance ou de l’escroquerie peu après sa nomination en tant que ministre du gouvernement Philippe. 4 mois se sont écoulés, et on apprend, quasi par hasard, que la justice l’a blanchi… En attendant le prochain épisode, car certains dédaignent à délaisser l’os qu’ils étaient en train de ronger avec délectation.

Mais que dire du scandale Weinstein qui éclabousse le microcosme réputé sulfureux  d’Hollywood. Il aura fallu 30 années pour que les langues se délient, pour que la parole se libère enfin, pour que s’accumulent les accusations contre un des plus célèbres producteurs américains, qui répondait, depuis longtemps déjà, au doux surnom de « Porc ». Bref, tout le monde savait, mais personne ne parlait. Pourtant, l’ignoble individu menait une carrière brillantissime avec, à son palmarès, les productions de films de Tarantino, Scorcese, Peter Jackson, Michael Moore, etc… et la distribution d’innombrables films français aux USA de La Reine Margot à Yves Saint-Laurent, en passant par Ridicule, Indigènes, The Artist, ou Intouchables… Le meilleur et le pire dans le même personnage qui deviendra, à coup sûr, un sujet de film à son tour. Même Donald le Connard a déclaré ne pas être surpris par cette affaire. Faut dire que le sieur Weinstein est démocrate… double peine pour le locataire de la Maison Blanche.  

Publicités

Bonne conduite

Pas gagné d’avance

A l’heure où on apprend que les femmes sont enfin autorisées à conduire en Arabie Saoudite, un pays où même les roues de vélo sont voilées, on peut considérer cette décision comme une avancée… en première seulement, mais une avancée.

En France, on connaît pas mal de nos politiques qui devraient repasser le code… de bonne conduite, il va sans dire. Depuis Gugusse 1er, on peut dire que la mode des « mots fleuris » s’était un peu calmée – j’omettrais volontiers de parler des frontistes de tout crin, qui, à défaut d’idées, manient l’invective avec une belle constance. Mais depuis quelques semaines, rebelote ! Entre Mélen-plus-ronchon-que jamais, et notre Président, l’escalade verbale va bon train. Mais ne nous y trompons pas, je suis intimement persuadé que du côté du pouvoir en place, rien n’est laissé au hasard, même pas les petits mots qui dérangent. Les fainéants, les gens qui ne sont rien, ceux qui foutent le bordel, toutes ces « grossièretés » me semblent mûrement réfléchies, et, à chaque fois, les oppositions plongent dans le piège qui leur est tendu, la tête la première, polémiquent à tout vent et se décrédibilisent instantanément. Plutôt que de s’attacher à la forme, parlez nous du fond, de ce qui se cache en vérité derrière ce langage qui se veut populaire… et qui ne l’est peut-être pas tant que ça. Par contre, que Christophe Cataner, dans ses grands numéros de justification et de rétropédalage, évite d’en rajouter dans le mode méprisant, avec son plus que maladroit  Le président de la République a raison de parler comme parlent les Français, c’est pas parce qu’il est Président, c’est pas parce qu’il est cultivé – et vous savez qu’il l’est plus que la moyenne – qu’en même temps il doit s’interdire l’usage de certains mots qui sont des mots courants. N’oublions pas que dans un passé pas si lointain, le sieur Castaner était surnommé «Simplet» dans les cercles socialistes. On comprend mieux.

Santé publique…

… et gros sous

Je viens de résumer en 4 mots le problème du glyphosate et de pas mal d’autres saloperies qui rongent nos terres et nos organismes au nom du sacro-saint rendement. Ne nous y trompons pas, Monsanto est derrière tous les lobbies de l’agroalimentaire qui gangrènent les décisions européennes. La France aura-t-elle les c… de voter, – même seule contre tous -, au Parlement, contre le renouvellement pour 10 ans de l’autorisation de l’usage de cet authentique poison ? Un philosophe américain pensait que l’argent coûte souvent trop cher. Oui, en vies humaines. Terminons ce coup de gueule par un proverbe allemand : Mieux vaut un paysan en bonne santé qu’un empereur malade. La sagesse fait-elle partie des vertus cardinales de l’homme politique ? Il est permis d’en douter. 

Le Robin des Bois nouveau est arrivé

Inique… ta mère

Recevez les salutations amicales de votre cher collecteur de taxes locales.

Le miracle que j’appelle de mes vœux serait que Monseigneur fasse preuve de charité chrétienne. Mais je suis intimement persuadé qu’entre l’Elysée et Matignon, on est loin d’être à l’écoute du Français de base, du cocu moyen, bref de celui qui paye encore et toujours pour une caste dont les privilèges sont soigneusement protégés voire amplifiés. Et pourtant, il n’y a rien de plus dangereux que des hommes humiliés. Une voie royale s’ouvre de nouveau pour tous les populistes de notre doux pays. Vos slogans ne se renouvelant guère, essayez donc celui-ci : Dressez-vous sans relâche jusqu’à ce que les moutons deviennent des lions.

(NDLA : toutes les citations de cette chronique sont extraites des dialogues du Robin des Bois de Ridley Scott en 2010 !)

Goût Amer

Il n’y pas qu’en France

Le 4ème mandat de l’indéboulonnable Angela Merkel risque fort de prendre des allures de chemin de croix – gammée -. Les néo-nazis reviennent en force au Bundestag en surfant sur la fibre identitaire et le rejet de l’autre… ça ne vous rappelle rien ? Il va falloir pour la chancelière4 faire une coalition de gouvernement avec les Libéraux et le Verts qui se détestent cordialement et ne sont d’accord sur rien. Bon courage ! Il y en a, paraît-il, pour des mois de tractations… pendant ce temps-là, l’Europe attendra.

La lettre du jour

B comme…

bordel ambiant qui devrait régner dans l’hexagone à partir de demain à cause des énervés de la CGT qui s’arrogent régulièrement le droit de bloquer le pays sous des prétextes fallacieux qui en dissimulent d’autres, parfaitement corporatistes… quand on pense que le leader de la CGT Transports s’appelle Jérôme Vérité ?!?

Bettencourt.  Liliane a fait ses valises. La femme la plus riche du monde nous a quittés. Des spécialistes de la finance, donc forcément bien informés, nous annoncent que sa fortune a augmenté d’un milliard de dollars depuis son décès, soit en 3 jours ! Si les héritiers avaient su ça plus tôt…

Bern. Surnommé le « ravi de la crèche », notre Stéphane vient d’être chargé de mission sur le patrimoine par l’Elysée. Immédiatement, la polémique a fait rage, les historiens patentés se sont senti lésés, les anti-Macron ont fait feu de tout bois. Comme disait Francis Blanche : On est toujours l’imbécile de quelqu’un. Ce sont mes imbéciles à moi, qui m’énervent. Personnellement, je me tape de cette nomination comme de mon premier jeu de mots, la seule chose que je crains, c’est que le sieur Stéphane fasse installer des vérandas Akéna sur les façades de tous nos monuments historiques.   

La connerie faite homme

Et en plus, il est dangereux

Trump face à l’ONU : un spectacle (?) surréaliste. Et en plus, ce grand spécialiste de géopolitique en a profité pour inventer un nouveau pays…. Bienvenue à la Nambie dans le concert – dissonant – des nations !

La bêtise est nettement supérieure à l’intelligence car toute l’intelligence du monde ne permettra jamais de comprendre la bêtise universelle, tandis qu’un peu de bêtise suffit amplement à ne pas comprendre quoi que ce soit d’intelligent. (Ph. Geluck)