Archives de Catégorie: Historique

Dunkerque

La débâcle

Christopher Nolan est un spécialiste du blockbuster comme le prouvent ses Inception, Man of Steel, Transcendance, Interstellar… C’est d’abord un excellent technicien, mais le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il ne fait pas dans la finesse. Ces 107 minutes sur fond de grande Histoire restent donc dans le droit fil de cette filmographie. Le récit de la fameuse évacuation des troupes alliées de Dunkerque en mai 1940 est ici vue par le petit bout de la lorgnette, à travers l’anecdote, l’humain et non par le prisme habituel du politico-militaire. Intéressant dans l’intention mais je dois avouer m’être pas mal ennuyé devant la répétition des scènes et des situations et suis sorti totalement abruti par la musique permanente de Hans Zimmer. Bref, impression mi-figue mi-raisin devant un des films les plus attendus de cet été.   Lire la suite

Le dernier Vice-Roi des Indes

L’Histoire et le mélo

C’est le premier film de la réalisatrice britannique Gurinder Chadha que je vois. A 57 ans, elle a pourtant pas mal de titres derrière elle, mais rien qui ait accroché mon attention jusque là. Mars 1947. Après 300 ans de domination anglaise, le Palais du Vice-Roi à Delhi ouvre ses portes une dernière fois pour accueillir en grande pompe Lord Mountbatten et sa famille. Petit-fils de la reine d’Angleterre et nommé dernier Vice-Roi des Indes, « Dickie » Mountbatten devra préparer le pays à l’indépendance. Mais la tâche s’avérera bien plus ardue que prévu. Après d’âpres négociations avec Nehru, Gandhi et Jinnah, perturbées par de violents conflits religieux, il n’aura d’autre choix que d’entériner la partition des Indes et la création d’un nouvel état, le Pakistan. Dans le même temps, Jeet et Aalia, deux jeunes indiens au service du Palais et que la religion oppose, subiront ces événements et auront à choisir entre leur amour et leur attachement à leurs communautés. La décision de Lord Mountbatten va provoquer l’un des plus grands déplacements de population de l’Histoire et ses conséquences se font encore ressentir aujourd’hui.107 minutes dans le genre échevelé qui auraient dû être passionnantes mais n’est pas David Lean ou Richard Attenborough qui veut. La réalisation est soignée, les décors, les costumes, la reconstitution somptueux, mais il est regrettable que l’ambition ne soit pas totalement aboutie.   Lire la suite

Nos patriotes

Reconnaissance

C’est le premier film de Gabriel Le Bomin que je vois. En consultant sa filmographie, je n’ai visiblement pas manqué grand-chose. Plaisanterie mise à part, ces 107 minutes d’Histoire de France valent le déplacement. Après la défaite française de l’été 1940, Addi Ba, un jeune tirailleur sénégalais s’évade et se cache dans les Vosges. Aidé par certains villageois, il obtient des faux papiers qui lui permettent de vivre au grand jour. Repéré par ceux qui cherchent à agir contre l’occupant et qui ne se nomment pas encore « résistants », il participe à la fondation du premier « maquis » de la région. Belles intentions mais petits moyens pour un film plus qu’honorable où l’on apprend beaucoup de choses. Lire la suite

HHhH

Himmlers Hirn heißt Heydrich

« Le cerveau d’Himmler s’appelle Heydrich ». C’est la traduction de l’acronyme de ce film historique signé Cédric Jimenez, qui avait déjà offert deux excellents titres avec Aux yeux de tous et La French. Partagé en deux parties distinctes, l’ascension irrésistible puis la mission et le destin d’un réseau d’activistes tchèques, le film pose la question cruciale de « l’inhumain » chère à Hannah Arendt. L’ascension fulgurante de Reinhard Heydrich, militaire déchu, entraîné vers l’idéologie nazie par sa femme Lina. Bras droit d’Himmler et chef de la Gestapo, Heydrich devient l’un des hommes les plus dangereux du régime. Hitler le nomme à Prague pour prendre le commandement de la Bohême-Moravie et lui confie le soin d’imaginer un plan d’extermination définitif. Il est l’architecte de la Solution Finale. Face à lui, deux jeunes soldats, Jan Kubis et Jozef Gabcik. L’un est tchèque, l’autre slovaque. Tous deux se sont engagés aux côtés de la Résistance, pour libérer leur pays de l’occupation allemande. Ils ont suivi un entraînement à Londres et se sont portés volontaires pour accomplir l’une des missions secrètes les plus importantes, et l’une des plus risquées aussi : éliminer Heydrich. Au cours de l’infiltration, Jan rencontre Anna Novak, tentant d’endiguer les sentiments qui montent en lui. Car les résistants le savent tous : leur cause passe avant leur vie. Le 27 mai 1942, les destins d’Heydrich, Jan et Jozef basculent, renversant le cours de l’Histoire. 120 minutes d’un biopic qui tient la route mais qui m’a pourtant profondément agacé de bout en bout.

Lire la suite

Churchill

Douteux

Jonathan Teplitzky dont je ne connaissais à ce jour que son poussif et agaçant Les Voies du Destin de 2013, revient sur le devant de l’affiche avec cet étrange biopic de 48 heures, certes cruciales, mais plutôt contestable. Juin 1944. Les 48 heures précédant le Débarquement qui scellèrent le destin de Winston Churchill et du monde. 106 minutes où réapparaît le vieux débat de la forme et du fond. Le film repose entièrement sur la performance du stupéfiant de son acteur principal, mais – et certes je ne suis pas historien – tous ces coups de canif dans l’image du grand homme sont ils fondés, vérifiés… et vérifiables. Car si toutes ces révélations sont inexactes, ce film est totalement inutile… et déjà qu’il est assommant ! Lire la suite

Silence

La proie du doute

silence_still_embed

Après 61 ans de carrière, Martin Scorsese en est à 141 films ou séries réalisés ! C’est vous dire que notre mémoire n’y suffira jamais, mais qui a pu oublier Taxi Driver,  Raging Bull, Les Affranchis, Casino, Gangs of New-York, Aviator, Les Infiltrés, Shutter Island, Hugo Cabret, autant de chefs d’œuvre dans des genres totalement différents, et voici 160 minutes qui passent en rien de temps et qui ne dépareront pas le palmarès de Monsieur Scorcese. XVIIème siècle, deux prêtres jésuites se rendent au Japon pour retrouver leur mentor, le Père Ferreira, disparu alors qu’il tentait de répandre les enseignements du catholicisme. Au terme d’un dangereux voyage, ils découvrent un pays où le christianisme est décrété illégal et ses fidèles persécutés. Ils devront mener dans la clandestinité cette quête périlleuse qui confrontera leur foi aux pires épreuves. Après La dernière tentation du Christ (1988) et Kundun (1997), Silence marque la 3ème incursion de Martin Scorsese dans le film sur fond religieux, genre qui lui tient particulièrement à cœur. C’est à coup sûr le meilleur des trois, car nous touchons là à l’admirable, à l’insondable, au plus que complexe… au chef d’œuvre  encore une fois. Lire la suite

Jackie

L’anti biopic

jackie-movie-cf-161201_12x5_1600

Pablo Larraín a du génie. Je ne cesse de le clamer à chacun de ses films, comme les 2 derniers, El Club et Neruda. Il a un regard, une originalité dans les scénarios et dans la réalisation qui n’appartiennent qu’à lui. 22 Novembre 1963 : John F. Kennedy, 35ème président des États-Unis, vient d’être assassiné à Dallas. Confrontée à la violence de son deuil, sa veuve, Jacqueline Bouvier Kennedy, First Lady admirée pour son élégance et sa culture, tente d’en surmonter le traumatisme, décidée à mettre en lumière l’héritage politique du président et à célébrer l’homme qu’il fut.100 minutes totalement bouleversantes pour le portrait psychologique d’une femme frappée par le malheur. Une totale réussite. Lire la suite