Archives de Tag: novembre 14

Astérix – Le Domaine des Dieux

Gauloiseries efficaces

asterix-et-le-domaine-des-dieux-photo-5425778398b04Cette fois, c’est Louis Clichy qui s’y colle ! Adapter une des aventures de nos Astérix et Obélix nationaux relève toujours un peu de la gageure. Dans le genre on a tout connu, du pire au meilleur, (en l’occurrence et pour ne vexer personne, je citerai le Astérix et Cléopâtre d’Alain Chabat). Là, avec ce film d’animation nous sommes nettement dans le haut du pavé. Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ ; toute la Gaule est occupée par les Romains… Toute ? Non ! Car un village peuplé d’irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur. Exaspéré par la situation, Jules César décide de changer de tactique : puisque ses armées sont incapables de s’imposer par la force, c’est la civilisation romaine elle-même qui saura  séduire ces barbares Gaulois. Il fait donc construire à côté du village un domaine résidentiel luxueux destiné à des propriétaires romains. : « Le Domaine des Dieux  ». Nos amis gaulois résisteront ils à l’appât du gain et au confort romain ? Leur village deviendra-t-il une simple attraction touristique ? Astérix et Obélix vont tout faire pour contrecarrer les plans de César. Je sais, tout le monde connaît cet épisode, (un des très bons) des œuvres de Uderzo et Goscinny, mais pour les oublieux, une petite piqûre de rappel n’était sans doute pas inutile. Donc, le moins que l’on puisse dire c’est que les deux auteurs ne sont pas trahis, bien au contraire. Lire la suite

Secret d’état

L’Amérique qui fait peur

105969Michael Cuesta est un grand spécialiste des séries TV américaines. Je ne citerai que Homeland, Six Feet Under, ou True Blood, pour vous situer la qualité de ce réalisateur qui revient enfin au cinéma. Et c’est une réussite. Une vérité incroyable se dessine : les rebelles du Nicaragua travailleraient directement avec la CIA pour introduire de la cocaïne aux Etats-Unis et l’argent résultant de ce trafic servirait à armer les milices des Contras que veulent soutenir les Etats-Unis. Pour faire exploser la vérité, Webb prend tous les risques et se rend au Nicaragua afin de soutirer des informations essentielles au baron de la drogue Norwin Meneses. Il écrit bientôt une série d’articles qui secoue l’Amérique tout entière… Webb devient alors une cible pour les journalistes rivaux mais aussi pour les responsables du trafic : un véritable complot se trame contre lui… Ces 112 minutes de biopic qui ont tout du thriller sont passionnantes, inquiétantes et, quelque part, désespérantes.   Lire la suite

A la vie

Retrouvailles

474401Depuis 1993 et Tout le monde n’a pas eu la chance d’avoir des parents communistes, Jean-Jacques Zilbermann revient régulièrement sur les écrans avec du bon (Les Fautes d’orthographe), et du moins bon. Voici son 6ème film avec une importante part autobiographique puisqu’il est librement inspiré du vécu de sa mère. 1960. Trois femmes, anciennes déportées d’Auschwitz qui ne s’étaient pas revues depuis la guerre, se retrouvent à Berck-Plage. Dans cette parenthèse de quelques jours, tout est une première fois pour Hélène, Rose et Lili : leur premier vrai repas ensemble, leur première glace, leur premier bain de mer… Une semaine de rires, de chansons mais aussi de disputes et d’histoires d’amour et d’amitié… Le film évite avec grâce l’écueil du pathos. L’émotion est là, mais toujours contenue. On est toujours entre le rire et les larmes tout comme ces trois femmes qui ont échappé aux camps de la Mort et qui décide enfin de croquer dans la vie… Mais ce n’est pas aussi simple qu’on pourrait le croire.  Lire la suite

De tout un peu… encore et toujours

Y’en aura pour tout le monde !

Oui, je sais ! Le nain à ressort a été réélu Président de l’UMP. Quelle surprise ! Mais attention, les observateurs patentés (on les comprend, il y a de quoi) de la chose politique, qui n’en sont pas à une formule vaseuse près, viennent de nous pondre un « vainqueur mais pas gagnant » qui fera date. Bon ! Nous voilà donc partis pour 2 ans et demi de campagne électorale ! On a donc le temps d’en reparler. J’en baille d’avance. De toute façon, la guerre est déjà ouverte entre l’ex-omni et le divin chauve. A vos calculettes pour comptabiliser les coups bas !177JUPPE

Lire la suite

Night Call

Au bout du cynisme

NIGHT-CALL-Photo-7Pour sa première réalisation, Dan Gilroy, connu pour son travail de scénariste, réussit un véritable coup de maître. Un thriller implacable, saisissant et qui dénonce avec une force inouïe, le cynisme des médias. Branché sur les fréquences radios de la police, Lou parcourt Los Angeles la nuit à la recherche d’images choc qu’il vend à prix d’or aux chaînes de TV locales. La course au spectaculaire n’aura aucune limite… 117 minutes intenses, noires et mordantes sur le monde des médias, leur course effrénée au scoop et au manque total de déontologie que cela entraîne. Mais ce procès est aussi celui d’un certain public qui se repaît jusqu’au gavage de ce type d’info-spectacle, aussi écœurante que condamnable. Aussi passionnant que effrayant.    Lire la suite

Tiens-toi droite

Tout en ellipse

tiens-toi-droite-photo-5412d864e049494 minutes, signées Katia Lewkowicz, absolument épuisantes, irritantes et inutiles. Louise, Sam, Lili. Trois femmes qui ne se connaissent pas mais dont la volonté farouche d’évolution va les faire se rencontrer, se rejoindre, se juxtaposer. C’est l’histoire de Louise qui quitte le pressing de famille pour travailler dans une grande entreprise de fabrication de poupée où l’a pistonnée son amant. De Lili, Miss Nouvelle-Calédonie, qui fait la rencontre d’un riche industriel. De Sam, mère de famille nombreuse, qui décide de prendre son indépendance. Il y a la pression de leurs mères, de leurs sœurs, de leurs amies. Il y a leurs hommes qui disparaissent. Il y a leurs filles qui les regardent, les imitent. Et il y a la conception de ce nouveau modèle de poupée, enfin à l’image de la femme. Mais est-ce le modèle qui doit s’adapter à la femme ou l’inverse ? Initialement, le film s’appelait Etats de femmes. La question primordiale est de savoir dans quel état sort le spectateur de ce spectacle affligeant. Lire la suite

Les Opportunistes

A l’italienne

LES-OPPORTUNISTES-3-©-DR-BAC-FILMSJ’avais adoré La Prima cosa bella signé en 2010 par Paolo Virzì. Il revient avec ces 110 minutes adaptées librement du roman Human Capital de l’Américain Stephen Amidon. Près du Lac de Côme en Italie. Les familles de la richissime Carla Bernaschi et de Dino Ossola, agent immobilier au bord de la faillite, sont liées par une même obsession : l’argent. Un accident la veille de Noël va brutalement changer leurs destins. Superbe plongée dans la haute société de l’Italie de Berlusconi, constamment entre Chabrol et Scola… une vraie perle.

Lire la suite