Archives de Catégorie: Science-Fiction

Jurassic World – Fallen Kingdom

Spectaculaire et incohérent

Juan Antonio Bayona nous avait enthousiasmés, il y a un peu plus d’un an, avec Quelques minutes après minuit. Il prend ici les rênes du nouvel épisode de la saga des Jurassic Park, World and so on qui tente de nous tenir en haleine depuis 1993… mais voilà il y a 25 ans, c’était l’immense Spielberg aux manettes. Et ces 128 minutes sont là pour nos prouver que Bayona est un très bon cinéaste, mais que le scénario est totalement incohérent. Cela fait maintenant trois ans que les dinosaures se sont échappés de leurs enclos et ont détruit le parc à thème et complexe de luxe Jurassic World. Isla Nublar a été abandonnée par les humains alors que les dinosaures survivants sont livrés à eux-mêmes dans la jungle. Lorsque le volcan inactif de l’île commence à rugir, Owen et Claire s’organisent pour sauver les dinosaures restants de l’extinction. Owen se fait un devoir de retrouver Blue, son principal raptor qui a disparu dans la nature, alors que Claire, qui a maintenant un véritable respect pour ces créatures, s’en fait une mission. Arrivant sur l’île instable alors que la lave commence à pleuvoir, leur expédition découvre une conspiration qui pourrait ramener toute notre planète à un ordre périlleux jamais vu depuis la préhistoire. Ce pitch ne vous rappelle-t-il pas quelque chose ? Evidemment oui, puisqu’on se contente ici de rabâcher les mêmes idées, les mêmes situations, les mêmes personnages… et on s’ennuierait ferme si… Lire la suite

Publicités

Solo : A Star Wars Story

Western interstellaire

Pour la 1ère fois, Ron Howard se retrouve à la réalisation d’un épisode de la saga interstellaire la plus célèbre du monde. Après son calamiteux Inferno de 2016 – en bonne place dans mon dernier ouvrage, (cf la rubrique Les Bouquins de Jipéhel sur ce même blog) -, c’était une question de rachat. Techniquement ces 135 minutes sont à la hauteur… mais scénaristiquement, on se pose des questions. Embarquez à bord du Faucon Millenium et partez à l’aventure en compagnie du plus célèbre vaurien de la galaxie. Au cours de périlleuses aventures dans les bas-fonds d’un monde criminel, Han Solo va faire la connaissance de son imposant futur copilote Chewbacca et croiser la route du charmant escroc Lando Calrissian… Ce voyage initiatique révélera la personnalité d’un des héros les plus marquants de la saga Star Wars.  Episode de trop ou plaisant intermède avant du beaucoup plus lourd : l’épisode IX à sortir en décembre 2019 ? D’ici là, la franchise tente de tenir son public en haleine. Pur business ou simple gâterie intermédiaire… ? Un peu des deux à coup sûr. Lire la suite

Dans la brume

Suffocant

Il est des hasards qui font qu’on s’interroge sur la programmation des films français. Le cinéma hexagonal est déjà très avare en films de science-fiction, et voilà qu’en 2 semaines déboulent sur nos écrans La Nuit a dévoré le monde et ces 90 minutes signées par le canadien Daniel Roby, dont c’est le 1er opus. Le jour où une étrange brume mortelle submerge Paris, des survivants trouvent refuge dans les derniers étages des immeubles et sur les toits de la capitale. Sans informations, sans électricité, sans eau ni nourriture, une petite famille tente de survivre à cette catastrophe… Mais les heures passent et un constat s’impose : les secours ne viendront pas et il faudra, pour espérer s’en sortir, tenter sa chance dans la brume… Pari gagnant, même si l’ensemble est truffé d’invraisemblances, on se laisse prendre à cette atmosphère mystérieuse et asphyxiante. Lire la suite

Ready Player One

Utopie vs dystopie

Steven Spielberg a un génie tous azimuts. En dehors de la cadence de sa production qui passe allègrement du film politique, ou du film de guerre au biopic, en passant par l’aventure et le fantastique, on ne peut qu’applaudir à la qualité incroyable de toute son œuvre – ou presque -, car soyons honnêtes, il n’y a pas grand-chose à jeter depuis Duel en 1971 jusqu’à ces 140 minutes de science-fiction totalement ébouriffantes. 2045. Le monde est au bord du chaos. Les êtres humains se réfugient dans l’OASIS, univers virtuel mis au point par le brillant et excentrique James Halliday. Avant de disparaître, celui-ci a décidé de léguer son immense fortune à quiconque découvrira l’œuf de Pâques numérique qu’il a pris soin de dissimuler dans l’OASIS. L’appât du gain provoque une compétition planétaire. Mais lorsqu’un jeune garçon, Wade Watts, qui n’a pourtant pas le profil d’un héros, décide de participer à la chasse au trésor, il est plongé dans un monde parallèle à la fois mystérieux et inquiétant… Un chef-d’œuvre dans le genre science-fiction-rétro, un concept qui restait à inventer…. Spielberg l’a fait et, à 71 ans, sait se montrer toujours aussi jeune.   Lire la suite

Le Labyrinthe : Le Remède mortel

Ah ! Le bel oxymore que voilà !

Il s’agit du 3ème et dernier opus de la dystopie adaptée des livres de James Dashner. A l’instar de Twilight et Hunger Games, la production souhaitait découper le dernier roman afin d’en faire 2 films. Mais le réalisateur Wes Ball a refusé, prétextant qu’il ne pouvait y avoir qu’un début, un milieu et UNE fin. Ce dernier a eu raison des producteurs. Ouf ! Dans cet ultime volet, Thomas et les Blocards s’engagent dans une ultime mission, plus dangereuse que jamais. Afin de sauver leurs amis, ils devront pénétrer dans la légendaire et sinueuse Dernière Ville contrôlée par la terrible organisation WICKED. Une cité qui pourrait s’avérer être le plus redoutable des labyrinthes. Seuls les Blocards qui parviendront à en sortir vivants auront une chance d’obtenir les réponses tant recherchées depuis leur réveil au cœur du Labyrinthe. Le premier épisode était plus que satisfaisant. Le deuxième plus convenu et plus poussif. Mais ce 3ème est quasiment de trop. On finissait par se lasser, voire plus et il était donc largement temps de dire adieu à Thomas et ses Blocards. Lire la suite

24h Limit

Et en plus, ça se prend au sérieux !

C’est le second film de Brian Smrz. Son premier opus était sorti en 2008. Après ces 93 minutes d’immense n’importe quoi, on comprend mieux pourquoi ces 10 années de silence. Travis Conrad, tueur d’élite d’une organisation paramilitaire, est tué en mission en Afrique du Sud. Mais une procédure médicale expérimentale mise en place par ses employeurs le ramène temporairement à la vie, lui offrant 24 heures supplémentaires. Dans cette course contre la mort, comment Travis va-t-il pouvoir se sortir de ce piège ? Notre réalisateur a gagné sa vie tout au long de sa carrière, comme coordinateur des cascades et réalisateur de seconde équipe sur de nombreux blockbusters. Et effectivement, il n’y a que ça à retenir de cet immense foutage de gueule. Lire la suite

Downsizing

Un tout petit film

Et c’est d’autant plus décevant quand on connaît la qualité de la filmographie d’Alexander Payne (Sideways,The descendants, Nebraska). Ces 136 minutes sont longues comme un jour sans fin. Pourquoi ce raté alors qu’au départ, tout était réuni pour nous proposer un beau film ? Pour lutter contre la surpopulation, des scientifiques mettent au point un processus permettant de réduire les humains à une taille d’environ 12 cm : le « downsizing ». Chacun réalise que réduire sa taille est surtout une bonne occasion d’augmenter de façon considérable son niveau de vie. Cette promesse d’un avenir meilleur décide Paul Safranek  et sa femme à abandonner le stress de leur quotidien à Omaha (Nebraska), pour se lancer dans une aventure qui changera leur vie pour toujours. Sujet original, casting ***, un excellent maitre d’œuvre… Alors ? L’aspect SF disparait trop vite, la satire social fait flop, la fable écologique tourne court…Splendidement raté ! Lire la suite