Archives de Catégorie: Polar

Message from the King

Black is black

C’est la ville de Los Angeles superbement filmée qui est la vedette de ce polar plus que noir réalisée par un spécialiste du genre, le belge Fabrice du Welz. Classique ? Vous avez dit classique ? Le pitch d’abord : En provenance de Cape Town, Jacob King débarque à Los Angeles à la recherche de sa sœur disparue. Avec un billet retour pour l’Afrique du Sud sept jours plus tard, et 600 dollars en poche. Au bout de 24 heures, il découvre que sa sœur est morte dans des circonstances étranges… 102 minutes d’une réelle efficacité, violence, sexe, drogue, prostitution sont au rendez-vous de ce polar ni pire ni meilleur que beaucoup d’autres. Du film de genre bien joué et bien filmé. Un bon moment mais qu’on oublie vite. Lire la suite

Live by night

Classique, efficace, mais…

live-b

129 minutes avec Ben Affleck ! Mon Dieu que c’est long ! C’est son 4ème film en tant que réalisateur. Je ne nie pas la qualité de ces films (en particulier Argo) mais dès que le sieur Ben est à l’écran, je m’ennuie, et comme c’est du sur mesure, il ne quitter pas ledit écran… CQFD.  Boston, dans les années 20. Malgré la Prohibition, l’alcool coule à flot dans les bars clandestins tenus par la mafia et il suffit d’un peu d’ambition et d’audace pour se faire une place au soleil. Fils du chef de la police de Boston, Joe Coughlin a rejeté depuis longtemps l’éducation très stricte de son père pour mener une vie de criminel. Pourtant, même chez les voyous, il existe un code d’honneur que Joe n’hésite pas à bafouer : il se met à dos un puissant caïd en lui volant son argent et sa petite amie. Sa liaison passionnelle ne tarde pas à provoquer le chaos. Entre vengeance, trahisons et ambitions contrariées, Joe quittera Boston pour s’imposer au sein de la mafia de Tampa… Un film de gangster classique avec ses forces et ses défauts… rien de bien nouveau sous le pâle soleil de la prohibition. Lire la suite

Le gang des Antillais

Sombre histoire

le-gang

J’avoue humblement ne pas avoir vu les précédents films de Jean-Claude Barny sur lesquels je me garderai donc bien de porter le moindre jugement. Mais, je dois dire que ce drame ne m’a pas laissé un souvenir immortel et m’a même laissé un certain sentiment d’ennui. Dans les années 70, le BUMIDOM promettait de favoriser l’insertion en métropole des français des DOM-TOM. Jimmy Larivière, arrivé à Paris pour refaire sa vie, ne parvient pas à trouver sa place dans la société. Sa rencontre avec un groupe de trois jeunes Antillais va l’entraîner dans une série de braquages retentissants. Même si ce film témoigne d’un cinéma où les minorités parlent d’elles et de leur imaginaire, ce qu’on ne peut que saluer et encourager, je suis sorti de cette projection ni convaincu, ni enthousiasmé. Dommage, j’étais prêt à toute la mansuétude dont je suis capable. Hélas…  Lire la suite

La fille inconnue

Polar moral

fille_inconnue

Luc Dardenne et Jean-Pierre Dardenne, après des dizaines d’années de cinéma et de multiples récompenses, parviennent encore à nous surprendre. A ma connaissance, c’est la première fois que nos deux belges s’essaient au polar. Jenny, jeune médecin généraliste, se sent coupable de ne pas avoir ouvert la porte de son cabinet à une jeune fille retrouvée morte peu de temps après. Apprenant par la police que rien ne permet de l’identifier, Jenny n’a plus qu’un seul but : trouver le nom de la jeune fille pour qu’elle ne soit pas enterrée anonymement, qu’elle ne disparaisse pas comme si elle n’avait jamais existé. Oh ! Ne vous attendez pas à des poursuites, des bagarres ou des fusillades ? Non ! Chez les Dardenne, la violence reste sociale, mais, même si ce n’est sûrement pas leur plus grand film, ça vole très au dessus de la plupart des films de genre. En vérité le cinéma des Dardenne est un genre à lui tout seul. Lire la suite

Comancheria

Texas Dangers

8E9A2360.CR2

J’avais beaucoup aimé le dernier film de 2014 signé par le britannique David Mackenzie, Les poings contre les murs. Il récidive avec ce western d’aujourd’hui qui en 102 minutes nous trace un panorama accablant de l’Amérique du XXIème siècle. Après la mort de leur mère, deux frères organisent une série de braquages, visant uniquement les agences d’une même banque. Ils n’ont que quelques jours pour éviter la saisie de leur propriété familiale, et comptent rembourser la banque avec son propre argent. À leurs trousses, un ranger bientôt à la retraite et son adjoint, bien décidés à les arrêter. Croisement très rare entre le western, la comédie, le film de braquage et le road-movie, ce moment de vrai cinéma va bien au-delà de ce que certains nommeront une réussite… c’est un bijou à voir de toute urgence.

Lire la suite

The nice guys

Eloge de l’impureté

maxresdefault

Après Iron Man 3 et Kisskiss, bang bang, c’est le 3ème film de Shane Black et sûrement le plus réussi. Los Angeles années 70. Deux détectives privés enquêtent sur le prétendu suicide d’une starlette. Malgré des méthodes pour le moins originales, leurs investigations vont mettre à jour une conspiration impliquant des personnalités très haut placées. Encore une comédie reposant sur l’association de deux personnages que tout oppose et qui vont être obligés de travailler ensemble… eh oui ! Mais cette fois-ci c’est drôle, maîtrisé et défendu par un duo d’acteurs +++. Jouissif ! Lire la suite

Mr Holmes

Le vieil homme, l’enfant et les abeilles

MR holmes_portfolio

Bill Condon (Ni Dieux ni démons, Le Cinquième Pouvoir) nous propose un nouvel épisode de la vie privée du héros de Conan Doyle. Déjà-vu, dirons certains… Eh bien non, ces 104 minutes sont marquées par l’originalité de son scénario, l’élégance de sa mise en scène et la qualité de son interprétation. En 1947, Sherlock Holmes, depuis longtemps à la retraite, vit paisiblement dans le Sussex, avec sa gouvernante et son fils, un détective amateur. Mais la quiétude recherchée n’est que de façade… Une affaire vieille de 50 ans le hante encore et toujours. Malheureusement seuls quelques fragments sont encore vivaces : une altercation avec un époux en colère, un lien profond mais mystérieux avec son épouse fragile. Si son légendaire pouvoir de déduction n’est plus intact, et si Watson n’est plus là, Holmes va se lancer dans son ultime enquête, la plus compliquée de sa longue carrière… Ce drame nous propose un Sherlock inconnu, vieillissant, solitaire, affaibli, vulnérable et qui tente, avec ce qui lui reste de mémoire, de résoudre une énigme ancienne. Troublant et émouvant.   Lire la suite