Archives de Catégorie: Thriller

Tueurs

Nettoyage par le vide

Un film de braquage et de règlement de comptes entre truands, un de plus vous allez me dire. Oui, mais là on a de grosses différences. Le film est signé par Jean-François Hensgens et François Troukens, lui-même ancien truand et qui a accompli 10 ans de prison. Il s’est formé à la littérature et aux métiers du cinéma durant son séjour derrière les barreaux. C’est là qu’il a puisé son inspiration pour ce polar, utilisant son expérience pour nourrir son scénario. Avouez que ça nous change des scénarii des anciens flics. Alors que Frank Valken réalise un casse fabuleux, un commando de tueurs entre en action et exécute tous les témoins. On relève parmi les cadavres celui de la magistrate qui enquête sur l’affaire des Tireurs fous. Trente ans plus tard, ils semblent être de retour. Arrêté en flagrant délit et face à la pression médiatique, Frank n’a d’autre choix que de s’évader pour tenter de prouver son innocence. 86 minutes sous très haute tension, sèches, glaciales et d’une rare efficacité. Un des polars de l’année. Lire la suite

Publicités

Thelma

Du refoulement glaçant

En 2012, un ovni venu de Norvège arrivait sur nos écrans, il s’agissait d’Oslo, 31 Août et il était signé Joachim Trier. C’est dire qu’on attendait son nouveau film avec impatience.  Thelma, une jeune et timide étudiante, vient de quitter la maison de ses très dévots parents, située sur la côte ouest de Norvège, pour aller étudier dans une université d’Oslo. Là, elle se sent irrésistiblement et secrètement attirée par la très belle Anja. Tout semble se passer plutôt bien mais elle fait un jour à la bibliothèque une crise d’épilepsie d’une violence inouïe. Peu à peu, Thelma se sent submergée par l’intensité de ses sentiments pour Anja, qu’elle n’ose avouer – pas même à elle-même, et devient la proie de crises de plus en plus fréquentes et paroxystiques. Il devient bientôt évident que ces attaques sont en réalité le symptôme de facultés surnaturelles et dangereuses. Thelma se retrouve alors confrontée à son passé, lourd des tragiques implications de ces pouvoirs. 116 minutes d’une expérience émotionnelle étrange, dérangeante et d’une formidable beauté plastique. Du cinéma fantastique rare. Lire la suite

Tout nous sépare

Il n’y a pas de jours heureux

Thierry Klifa n’est pas un débutant même si ses précédents films n’avaient pas entraîné une très forte adhésion. Mais cette fois, ces 98 minutes de thriller constitue son meilleur opus. Histoire solide, belle mise en scène et une magnifique interprétation. Une maison bourgeoise au milieu de nulle part. Une cité à Sète. Une mère et sa fille. Deux amis d’enfance. Une disparition. Un chantage. La confrontation de deux mondes. Ici, on ne parle pas de chef d’œuvre mais d’un bon film, qui tient en haleine et on s’étonne moins qu’il est reçu 3 prix au festival de la Baule, dont l’Ibis d’or du meilleur film. Lire la suite

A beautiful Day

Voyage au bout de la nuit

Le drame de l’écossaise Lynne Ramsay – dont j’avais adoré We need to talk about Kevin en 2011 – revient tout auréolé de Cannes avec deux prix, pour le scénario et pour l’interprétation masculine, – j’y reviendrai -. La fille d’un sénateur disparaît. Joe, un vétéran brutal et torturé, se lance à sa recherche. Confronté à un déferlement de vengeance et de corruption, il est entraîné malgré lui dans une spirale de violence… On compare volontiers ces 90 minutes sous très haute tension, à l’inoubliable Taxi Driver. Mais n’est pas Scorcese qui veut. Et tout comme le palmarès cannois, ce film est discutable tant sur la forme que sur le fond. Lire la suite

Numéro Une

Executive woman

Voilà bien longtemps qu’un film de Tonie Marshall ne m’avait autant captivé. Elle a bien fait de se plonger dans cette idée de scénario qu’elle avait depuis 7 ou 8 ans où elle parlait d’un réseau de femmes d’influence, Le Club, interrogeant ainsi la difficulté pour les femmes d’accéder à des postes importants dans le milieu de la politique, de l’industrie, de la presse… Emmanuelle Blachey est une ingénieure brillante et volontaire, qui a gravi les échelons de son entreprise, le géant français de l’énergie, jusqu’au comité exécutif. Un jour, un réseau de femmes d’influence lui propose de l’aider à prendre la tête d’une entreprise du CAC 40. Elle serait la première femme à occuper une telle fonction. Mais dans des sphères encore largement dominées par les hommes, les obstacles d’ordre professionnel et intime se multiplient. La conquête s’annonçait exaltante, mais c’est d’une guerre qu’il s’agit. 110 minutes sous haute tension servies par un casting absolument remarquable. Lire la suite

Blade Runner 2049

Dystopie hypnotique

Denis Villeneuve est un grand cinéaste, ce n’est plus à prouver. Sa filmographie, avec Incendies, Prisoners, Premier Contact, parle pour lui. Pourtant, toute la critique et les fans du Blade Runner de Ridley Scott l’attendaient au tournant. Et bien sûr le débat a lieu entre les nostalgiques inconditionnels du film de 1982 et les autres. En 2049, la société est fragilisée par les nombreuses tensions entre les humains et leurs esclaves créés par bioingénierie. L’officier K est un Blade Runner : il fait partie d’une force d’intervention d’élite chargée de trouver et d’éliminer ceux qui n’obéissent pas aux ordres des humains. Lorsqu’il découvre un secret enfoui depuis longtemps et capable de changer le monde, les plus hautes instances décident que c’est à son tour d’être traqué et éliminé. Son seul espoir est de retrouver Rick Deckard, un ancien Blade Runner qui a disparu depuis des décennies… 165 minutes aussi lentes qu’époustouflantes de beauté formelle et de trouvailles. Il n’y a évidemment pas crise de lèse-majesté puisque, même s’il on retrouve les ingrédients de base du film d’il y a 35 ans, tout est ici nouveau et différent… et diablement réussi. Lire la suite

Good Time

Le bal des médiocres

Depuis 2012, la musique est de nouveau récompensée à Cannes. Cette année c’est le thriller de Ben Safdie et Joshua Safdie qui a obtenu le prix Cannes Soundtrack. 100 minutes frénétiques, hallucinées qui nous promènent aux quatre cois d’une ville déboussolée. Un braquage qui tourne mal… Connie réussit à s’enfuir mais son frère Nick est arrêté. Alors que Connie tente de réunir la caution pour libérer son frère, une autre option s’offre à lui : le faire évader. Commence alors dans les bas-fonds de New York, une longue nuit sous adrénaline. Un thriller efficace, original,démentiel, qui vous tient en apnée de bout en bout… parfois jusqu’à l’étouffement. Lire la suite