Archives de Tag: Xavier Bardem

Mother

Anxiogène ? Non, ridicule !

Darren Aronofsky, c’est le réalisateur de Requiem for a Dream, The Wrestler et surtout Black Swann… Mais entre temps, son insupportable Noé aurait dû me mettre la puce à l’oreille. Mais, ici, avec ces ahurissantes 122 minutes – Dieu que c’est long ! – de thriller complètement boursouflées, il touche le fond. Le pitch tient sur un post-it : Un couple voit sa relation remise en question par l’arrivée d’invités imprévus, perturbant leur tranquillité. Croyez-moi, la tranquillité du spectateur est également gravement perturbée ! Car on se pose la question pendant plus de deux heures : Qu’est-ce que je fais là ? Aurai-je la force de tenir jusqu’au bout ? Cruels dilemmes qui vous rongent tout au long de ce navet puissance X. Lire la suite

Publicités

Pirates des Caraïbes 5 : la Vengeance de Salazar

Délicieux n’importe quoi

Ce 5ème volet de la saga de Jack Sparrow, ses amis… et ses ennemis, a été annoncé par Disney en janvier 2011, avant même que Pirates des Caraïbes : la Fontaine de Jouvence ne débarque dans les salles obscures au mois de mai de la même année, et ne termine sa carrière avec les recettes astronomiques de 1,043 milliard de dollars au box office mondial. Joachim Rønning et Espen Sandberg remplacent Rob Marshall à la mise en scène. Jack Sparrow et ses compagnons se lancent dans la quête du Trident de Poséidon, sur lequel le Capitaine Teague détient des informations précieuses. Cet artefact légendaire, qui donne tous les pouvoirs sur les océans, est leur seul moyen d’échapper aux fantômes du redoutable Capitaine Salazar, échappés du Triangle des Bermudes pour éliminer tous les pirates des océans. 129 minutes truculentes et trépidantes réussies techniquement au-delà des espérances qui permettent à la franchise de relever la tête, car après des débuts fracassants dans ses 2 premiers volets, s’était assoupie en se contentant de se reposer sur ses lauriers. La 6ème partie est déjà annoncée à la toute fin du film… pour en savoir plus, il faut savoir supporter les 8 ou 9 minutes de générique, et là, surprise… ! Lire la suite