Archives de Tag: octobre 13

Jimmy P. (Psychothérapie d’un Indien des plaines)

Le psy et le Blackfoot

Photo-du-film-JIMMY-P.-PSYCHOTHERAPIE-DUN-INDIEN-DES-PLAINESDisparu des écrans depuis son magnifique Conte de Noël de 2008, Arnaud Desplechin revient avec ce film entre biopic et drame adapté du livre de Georges Devereux, publié en 1951. Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, Jimmy Picard, un Indien Blackfoot ayant combattu en France, est admis à l’hôpital militaire de Topeka, au Kansas, un établissement spécialisé dans les maladies du cerveau. Jimmy Picard souffre de nombreux troubles : vertiges, cécité temporaire, perte d’audition… En l’absence de causes physiologiques, le diagnostic qui s’impose est la schizophrénie. La direction de l’hôpital décide toutefois de prendre l’avis d’un ethnologue et psychanalyste français, spécialiste des cultures amérindiennes, Georges Devereux. C’est le récit de la rencontre et de l’amitié entre ces deux hommes qui n’auraient jamais dû se rencontrer, et qui n’ont apparemment rien en commun. L’exploration des souvenirs et des rêves de Jimmy est une expérience qu’ils mènent ensemble, avec une complicité grandissante, à la manière d’un couple d’enquêteurs. On se dit, aïe ! On va faire dans l’introspectif et le douloureux. Eh bien pas du tout, Desplechin réussit un véritable tour de force en nous livrant un film lumineux, simple et serein. Lire la suite

The Mortal Instruments – La Cité des ténèbres

On ratisse large… et on se prend un râteau

The-Mortal-Instruments-City-of-Bones-Image-01Harald Zwart dont on peut dire sans crainte de se tromper qu’il n’a pas jusque là, laisser de traces indélébiles dans l’Histoire du cinéma, nous propose un film qui n’a de fantastique que le nom. New York, de nos jours. Au cours d’une soirée, Clary, 15 ans, est témoin d’un meurtre. Elle est terrifiée lorsque le corps de la victime disparaît mystérieusement devant ses yeux… Elle découvre alors l’existence d’une guerre invisible entre des forces démoniaques et la société secrète des Chasseurs d’Ombres. Le mystérieux Jace est l’un d’entre eux. À ses côtés, Clary va jouer dans cette aventure un rôle qu’elle n’aurait jamais imaginé. Ce film est adapté du premier tome de la saga littéraire fantastique à succès de Cassandra Clare (qui en comportera six… c’est vous dire qu’on n’est pas sorti de l’auberge!) Lire la suite

Au bonheur des ogres

Tradutore, traditore ???

AU-BONHEUR-DES-OGRES-PHOTO3Le film de Nicolas Bary est la première adaptation du roman du même nom, écrit par Daniel Pennac et publié en 1985, premier tome de la saga de la famille Malaussène qui comporte en tout six romans, le dernier en date ayant été publié en 1999. Dans la tribu Malaussène, il y a quelque chose de curieux, de louche, d’anormal même diraient certains. Mais à y regarder de près, c’est le bonheur qui règne dans cette famille joyeusement bordélique dont la mère sans cesse en cavale amoureuse a éparpillé les pères de ses enfants. Pour Benjamin, bouc émissaire professionnel et frère aîné responsable de cette marmaille, la vie n’est jamais ennuyeuse. Mais quand les incidents surviennent partout où il passe, attirant les regards soupçonneux de la police et de ses collègues de travail, il devient rapidement vital pour le héros de trouver pourquoi, comment, et surtout qui pourrait bien lui en vouloir à ce point-là ? Benjamin Malaussène va devoir mener sa propre enquête aux côtés d’une journaliste intrépide surnommée Tante Julia pour trouver des réponses. Peuton adapter l’univers de Pennac au cinéma ? La question reste entière après ces 92 minutes de comédie foutraque et burlesque. Les avis seront évidemment partagés. Lire la suite

9 mois ferme

Dupontel pur jus

maxresdefaultUn film d’Albert Dupontel, c’est toujours un évènement. Le bougre ne laisse jamais indifférent. Ou on adore, ou on déteste, il n’y a pas de milieu. Ce n’est n’est pas cette comédie déjantée qui va déroger à la règle. Ariane Felder est enceinte ! C’est d’autant plus surprenant que c’est une jeune juge aux mœurs strictes et une célibataire endurcie. Mais ce qui est encore plus surprenant, c’est que d’après les tests de paternité, le père de l’enfant n’est autre que Bob, un criminel poursuivi pour une atroce agression ! Ariane, qui ne se souvient de rien, tente alors de comprendre ce qui a bien pu se passer et ce qui l’attend… Autant le dire, je fais partie de ce qui aime et j’ai beaucoup ri, et à entendre la salle très bien remplie, je n’étais pas le seul. Et vous ? Lire la suite

Gabrielle

Chante ta peine!

gabrielle_locarno_film_festivalIl y a bien longtemps que je n’avais pas été aussi ému au cinéma. Ce moment de grâce je le dois au film de Louise Archambault, réalisatrice canadienne qui nous offre 105 minutes de lumière, car comment pourrait-on ne pas « tomber en amour » pour Gabrielle. Gabrielle et Martin tombent fous amoureux l’un de l’autre. Mais leur entourage ne leur permet pas de vivre cet amour comme ils l’entendent car Gabrielle et Martin ne sont pas tout à fait… comme les autres. Déterminés, ils devront affronter les préjugés pour espérer vivre une histoire d’amour qui n’a rien d’ordinaire. L’émotion et la justesse sont au rendez-vous de ce petit film modeste mais qui a le cœur au bord des lèvres. Magnifique! Lire la suite

L’extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet

Épopée d’un surdoué

l-extravagant-voyage-du-jeune-et-prodigieux-ts-spivet-7Le nouveau film de Jean-Pierre Jeunet est l’adaptation d’un premier roman éponyme publié en 2009 et signé par le jeune écrivain Reif Larsen . T.S. Spivet, vit dans un ranch isolé du Montana avec ses parents, sa soeur Gracie et son frère Layton. Petit garçon surdoué et passionné de science, il a inventé la machine à mouvement perpétuel, ce qui lui vaut de recevoir le très prestigieux prix Baird du Musée Smithsonian de Washington. Sans rien dire à sa famille, il part, seul, chercher sa récompense et traverse les Etats-Unis sur un train de marchandises. Mais personne là-bas n’imagine que l’heureux lauréat n’a que dix ans et qu’il porte un bien lourd secret… 105 minutes de pur plaisir cinématographique. Malgré la 3D que j’ai personnellement du mal à supporter, on en prend plein les yeux avec une intelligence raffinée de l’utilisation de ce que la technique du 7ème Art permet aujourd’hui, mais avec un seul but, servir l’histoire. C’est frais, à la fois drôle et émouvant et le jeune acteur qui porte le film de bout en bout est époustouflant. Lire la suite

Players

L’enfer du jeu

photo-Players-Runner-Runner-2013-5Le nouveau film de Brad Furman, qui nous avait pourtant enchanté avec La défense Lincoln est le type même du film inutile. D’abord parce qu’on a droit à un scénario du faiblesse insigne et surtout par ce que ça sonne aussi faux que les avertissements qu’on peut entre-apercevoir ou deviner à la fin des spots publicitaires télé ou radio qui vantent les sites de poker en ligne… de ces avertissements que la loi impose, et que les annonceurs glissent subrepticement pour se donner bonne conscience et faire semblant de respecter la dite-loi. Hyprocrisie insupportable ! Richie, étudiant à Princeton, joue au poker en ligne pour payer ses frais de scolarité. Lorsqu’il se retrouve ruiné, persuadé d’avoir été arnaqué, il décide de s’envoler pour le Costa Rica afin de retrouver la trace d’Ivan Block, le créateur du site. Ivan prend Richie sous son aile et l’amène à intégrer son business. Sentant grandir le danger et réalisant les ambitions démesurées de son boss, Richie va tenter de renverser la donne en sa faveur. Ennuyeux comme une partie de poker truquée ! Lire la suite