Archives de Tag: Luc Besson

Valérian et la cité des mille planètes

Somptueux bazar

Bon ! Luc Besson ne sait pas faire dans la finesse. Ce postulat posé, on peut prendre un certain plaisir durant les 138 minutes – parfois longues – de son nouveau blockbuster de science-fiction. Au 28ème siècle, Valérian et Laureline forment une équipe d’agents spatio-temporels chargés de maintenir l’ordre dans les territoires humains. Mandaté par le Ministre de la Défense, le duo part en mission sur l’extraordinaire cité intergalactique Alpha – une métropole en constante expansion où des espèces venues de l’univers tout entier ont convergé au fil des siècles pour partager leurs connaissances, leur savoir-faire et leur culture. Un mystère se cache au cœur d’Alpha, une force obscure qui menace l’existence paisible de la Cité des Mille Planètes. Valérian et Laureline vont devoir engager une course contre la montre pour identifier la terrible menace et sauvegarder non seulement Alpha, mais l’avenir de l’univers. 50 ans après sa première parution chez Dargaud, on a donc décidé d’adapter au cinéma la BD culte de Mézières et Christin. C’était évidemment un pari plus que risqué, mais en grande partie gagné.   Lire la suite

Lucy

Intelligent ?

lucy-movie-scarlett-johanssonLe blockbuster signé Luc Besson et ses 40 millions de dollars (budget inhabituel dans la production française) étaient très attendus. Un film sur l’intelligence se devait de montrer l’exemple… hélas ! A la suite de circonstances indépendantes de sa volonté, une jeune étudiante voit ses capacités intellectuelles se développer à l’infini. Elle « colonise » son cerveau, et acquiert des pouvoirs illimités. Voilà de la science-fiction de haut vol où la forme l’emporte d’un bout à l’autre sur le fond. Spectaculaire, à coup sûr, mais est-ce vraiment intelligent ? Après ces 90 minutes, je n’en suis pas si certain.

Lire la suite

Malavita

La mafia au vert

J11_Malavita__MG_4254_cal_3_flatLuc Besson a adapté le roman éponyme de Tonino Benacquista pour réaliser son nouvel opus. Comme un film de ce metteur en scène est toujours un événement, intéressons nous donc à ce Malavita. Je n’ai pas lu le roman à succès, mais selon les dires, il semblerait que peu de changements ont été apportés à l’histoire, on aurait juste modifié légèrement les relations au sein de la famille Blake pour rendre les parents un peu plus émouvants. Fred Blake alias Giovanni Manzoni, repenti de la mafia new-yorkaise sous protection du FBI, s’installe avec sa famille dans un petit village de Normandie. Malgré d’incontestables efforts d’intégration, les bonnes vieilles habitudes vont vite reprendre le dessus quand il s’agira de régler les petits soucis du quotidien… Vue par le réalisateur du Grand Bleu ou du Cinquième élément, cette comédie tourne rapidement à l’hommage (assumé) au cinéma américain et à ses acteurs culte. Que le film soit produit par l’immense Martin Scorcese n’est pas tout à fait un hasard. Lire la suite