Archives de Tag: Décembre 14

Le vrai Sarko

Le tout petit Président

Ah ! ça fait du bien ! Je vais pouvoir sacrifier quelques instants à mon sport préféré : l’antisarkozisme primaire. Mais j’ai déjà eu l’occasion de l’écrire, je m’arrêterai quand, de son côté, il cessera de faire du sarkozisme primaire. Lire la suite

Publicités

Zouzou

Famille, je vous aime… famille, je vous hais !

film-zouzouUne grande maison à la campagne. Solange, la soixantaine, ses 3 filles Agathe, Marie et Lucie, et sa petite fille de 14 ans, Zouzou, s’y retrouvent pour quelques jours. L’occasion pour Solange de leur annoncer une grande nouvelle : elle a un homme dans sa vie. Depuis le temps ! Alors la sexualité on en parle ? Ou c’est comme la politique, on dit rien ? Pour sa première réalisation d’un long métrage de fiction, Blandine Lenoir a reçu le Prix spécial du Public au Festival de Montreuil. Je pense qu’une fois de plus, le fossé entre le public et la critique sera difficile à combler. Pour ma part, je suis sorti mi-figue mi-raisin de cette projection qui m’a par moment, enthousiasmé et d’autres ennuyé. Une chose est sûr, on y parle se sexe, comme on en a rarement parlé dans le cinéma français. Tout compte fait, un film gonflé mais pas toujours très bien réalisé.

Lire la suite

Coming Home

Elle attend qu’il revienne. Il attend qu’elle se souvienne.

901-film-cominghome-photographer-bai-xiaoyanZhang Yimou (Hero, La cité interdite) réalise ici peut-être son plus beau film. Et pourtant c’est un collectionneur de prix, que ce soit à Cannes, à Berlin ou à Venise, le cinéaste chinois repart rarement bredouille d’un festival. Cette fois, il a reçu pour ce drame le Prix du Public au Festival de Cabourg. Lu Yanshi, prisonnier politique, est libéré à la fin de la Révolution Culturelle. Lorsqu’il rentre chez lui, il découvre que sa femme souffre d’amnésie. Elle ne le reconnait pas et chaque jour, elle attend le retour de son mari, sans comprendre qu’il est à ses cotés. Il s’agit de l’adaptation d’une partie roman The Criminal Lu Yanshi de Geling Yan. Bouleversant et envoûtant… un très grand film ! Lire la suite

Exodus : Gods and Kings

Moïse superstar

exodus-gods-and-kingsOn trouve de tout dans la filmographie de Ridley Scott, du bon et du vraiment moins bon. Dans la première catégorie, citons Alien, Blade Runner, Gladiator, Thelma et Louise, American Gangster, ou Prometheus… dans l’autre, Une Grande année ou Cartel. Que pouvait-on attendre de ces 150 minutes de péplum qui ont coûté la bagatelle de 140 millions de dollars… ? (la célèbre version de Cécil. B. De Mille en 1957 avec ses 100 000 figurants et les stars de la grande époque d’Hollywood, Charlton Heston, Yul Brunner et consort, avait coûté 13 millions… autres temps, autres mœurs !) L’histoire d’un homme qui osa braver la puissance de tout un empire. Ridley Scott nous offre une nouvelle vision de l’histoire de Moïse, leader insoumis qui défia le pharaon Ramsès, entraînant 600 000 esclaves dans un périple grandiose pour fuir l’Egypte et échapper au terrible cycle des dix plaies. Eh bien, précédé d’une assez mauvaise réputation après un flop retentissant aux Etats-Unis, je dois reconnaître ne pas m’être ennuyé durant ce film fleuve… pour une histoire qui se passe sur les rives du Nil, c’était la moindre des choses.

Lire la suite

Charlie’s country

Le chemin de la rédemption

KEY Charlie's Country-0-2000-0-1125-cropLorsque Rolf De Heer a appris que son ami de longue date David Gulpilil a été emprisonné, il fut d’abord soulagé. Sachant Gulpilil dans une très mauvaise passe, la prison était au moins un lieu sûr pour lui. Lorsqu’il lui a rendu visite, De Heer trouva l’homme déprimé et sans vie. Il se souvient : « (…) il y avait une chose qu’il voulait : faire encore un film – avec moi ». Ce sont ces 108 minutes magnifiques qui sont nées de ces retrouvailles. Charlie est un ancien guerrier aborigène. Alors que le gouvernement amplifie son emprise sur le mode de vie traditionnel de sa communauté, Charlie se joue et déjoue des policiers sur son chemin. Perdu entre deux cultures, il décide de retourner vivre dans le bush à la manière des anciens. Mais Charlie prendra un autre chemin, celui de sa propre rédemption. Un drame qui se voudrait biopic, mais qui va bien au delà. Un témoignage fort, réaliste et poignant sur la situation de l’aborigène chassé de son milieu naturel par un pouvoir aveugle qui tente de faire appliquer des lois absurdes et liberticides… un régal ! Lire la suite

Culturel ou cultuel ?

On ne sait plus où on crèche !

Je laisse volontiers la plume à un certain JPS, (un acronyme qui aurait sûrement rendu service aux bergers pour trouver la route de Bethléem) qui s’est ainsi adressé au Président du Tribunal Administratif de Nantes, après sa décision de faire retirer la crèche des locaux du Conseil Général de Vendée, en invoquant le principe de laïcité ???1CRECHE Lire la suite

Le Temps des aveux

Je ne parlerai qu’à mon ami français

547993En 2011, Rithy Panh a réalisé une longue interview glaçante de Kaing Guek Eav, dit Duch, qui, sous le régime sanglant des Khmers rouges au Cambodge, a dirigé une machine à éliminer les opposants. En juillet 2010, il fut le premier dirigeant khmer à comparaître devant une cour de justice pénale internationale, qui le condamna à 35 ans de prison. Cette fois c’est Régis Wargnier qui revient sur l’histoire de ce personnage hors du commun en adaptant les écrits de François Bizot, le héros de ces 95 minutes. Cambodge, 1971. Alors qu’il travaille à la restauration des temples d’Angkor, François Bizot, ethnologue français, est capturé par les Khmers rouges. Détenu dans un camp perdu dans la jungle, Bizot est accusé d’être un espion de la CIA. Sa seule chance de salut, convaincre Duch, le jeune chef du camp, de son innocence. Tandis que le français découvre la réalité de l’embrigadement des Khmers rouges, se construit entre le prisonnier et son geôlier un lien indéfinissable… Rithy Panh, déjà cité, a produit ce drame passionnant et lui confère ainsi, une sorte de légitimité historique.

Lire la suite