Archives de Tag: avril 2012

Coups bas

Ridicules

Le ridicule ne tue pas, ou la réincarnation existe. Heureusement, car notre campagne électorale serait une hécatombe. Elie Faure disait : « la vanité et la crainte du ridicule sont les traits les plus saillants du caractère français. C’est étrange, à coup sûr, la vanité étant neuf fois sur dix la source du ridicule ». Donc nos politiques, fidèles à leurs principes, se doivent d’être partout en même temps et de parler sans cesse de ce qu’ils ne connaissent pas. Même de sport… Et les voir tous les deux dans les tribunes du Stade de France pour faire semblant de se passionner pour 22 garçons courant après un ballon rond avait quelque chose à la fois d’attendrissant et de pitoyable. Mais mercredi, fini le foot, on passe à la boxe, à la lutte, au pancrace.

Lire la suite

Liberté, égalité… gros chéquier.

Ni fait ni affaire !

Et revoilà les affaires en tout genre. Le grand déballage recommence. La politique n’arrive décidément pas à se faire proprement dans ce pays. Quand on songe qu’on s’est beaucoup moqué des républiques bananières. Je crains que l’image de la France ne se soit un tantinet détériorée après ce quinquennat lamentable.  Sexe, fric et pouvoir… le cocktail rêvé pour se laisser aller à toutes les turpitudes. Lire la suite

Tambouille électorale

Beurk !

Qu’est-ce que l’émission de France 2, Des Paroles et des Actes, nous a appris hier soir ? Honnêtement pas grand-chose. Chacun campe sur ses positions, chacun garde sa ligne, on ne change rien, même si on va droit vers la défaite. Hollande reste imperturbable et refuse l’affrontement et même de répondre aux mensonges grossiers et aux insultes de la droite, maintenant mâtinée d’extrême droite. Il se la joue président avant l’heure et pense, peut-être naïvement, que les français sauront séparer le bon grain de l’ivraie. Sarko 1er, pour sa part, à court d’arguments politiques valables, faute de mieux, et suivant en cela les précieux (?) conseils de ses proches, fait dans la surcharge, la grosse ficelle et l’invective, sans oublier, au passage, d’attiser les peurs les plus basiques du bon peuple.

Lire la suite

En coulisses

J – 10

Mais que se passe-t-il donc à Sarkoland devant et derrière la scène ? Cette fois je serai bref. Les « petits Mickeys » de mon ami Emef parleront pour moi.

D’abord nos deux duellistes présidentiels sont en place. Ils attendent mercredi prochain pour en découdre dans le face à face que tout le monde attend. Enfin quand je dis tout le monde…

Les sondages à propos du deuxième tour de manège de la fête à Neuneu se recoupent invariablement. Et le doux François murmure en secret : « Je m’voyais déjà… ».

Tempête dans le Landernau! Ce bon Giscard, du haut de ses 86 printemps, crée l’évènement. Il annonce qu’il votera Sarkozy. Le microcosme politique en frémit.

Pendant ce temps là dans nos ministères, l’industrie du carton d’emballage est florissante. On déménage dans l’allégresse.

Quant à l’électeur…. Il hésite paraît-il… Permettez moi d’en douter !

Un siphon phon, phon, phon…

Je t’aime, moi non plus !

Comme c’est étrange ! Depuis trois jours, toute la classe politique se pose une question cruciale : « Qui sont les électeurs du Front national ? » Les bonnes questions qu’il fallait se poser en amont des élections étaient : « Pourquoi y-a-t-il tant de mécontents dans notre pays ? Pourquoi le nombre de personnes en grandes difficultés financières augmente-t-il de façon exponentielle ? Pourquoi parle-t-on de misère en France (5ème puissance mondiale paraît-il ?!?) ? Pourquoi tant de désamour du politique ? » Lire la suite

Sarkopen vs Hollanchon

2ème round

Mesdames et Messieurs ! Dans le coin bleu, le champion du boxing-club de l’UMP, le Teigneux de Neuilly, tenant du titre, fortement ébranlé lors du premier round. Il est connu pour son tempérament combatif, son côté hargneux, il ne recule devant rien, même pas les coups bas ou interdits. Il combat toujours à la limite de la légalité. Dans le coin rose, François le Corrézien, dont on ne sait pas grand-chose vu que c’est son premier grand combat. Il a fait très bonne figure durant le premier round, réussissant à acculer son adversaire dans les cordes. Espérons que malgré son inexpérience du haut niveau, il ne soit pas assez naïf pour croire la victoire déjà acquise et que l’on sache bien le conseiller dans son coin pendant la courte minute de repos. Lire la suite

Non à 75% !

Le double échec

Tout d’abord, je n’aurai ni la prétention, ni l’outrecuidance de penser que mes modestes coups de gueules informatiques aient pu avoir la moindre influence sur le taux de fréquentation des bureaux de vote. Mais bon ! Satisfecit tout de même ! Là-dessus les oiseaux de mauvaise augure «sondagière» s’étaient bien plantés. Tant mieux. Soyons fiers de vivre en démocratie et prouvons le encore dans deux semaines! Lire la suite