Archives de Tag: Août 15

Coup de chaud

Le vilain petit canard

1662629_6639010_800x400

Voici donc le troisième film de Raphaël Jacoulot (après Barrage et Avant l’aube) où, une nouvelle fois, l’on retrouve une atmosphère pesante de quasi huis-clos. Chaleur, cruauté, haine sont les moteurs de ce polar très noir et superbement maîtrisé. Au cœur d’un été caniculaire, dans un petit village à la tranquillité apparente, le quotidien des habitants est perturbé par Josef Bousou. Fils de ferrailleurs, semeur de troubles, il est désigné par les villageois comme étant la source principale de tous leurs maux jusqu’au jour où il est retrouvé sans vie dans la cour de la maison familiale… Un film bourré de qualités sublimées par une interprétation hors pair… A ne pas rater ! Lire la suite

Publicités

La belle saison

C’est l’orgasme final… (air connu)

7779453196_cecile-de-france-et-izia-higelin-sont-a-l-affiche-de-la-belle-saison

Après Trois Mondes qui était très noir, Catherine Corsini nous revient avec un film solaire qui rend un hommage appuyé au féminisme et notamment à ces femmes qui se sont battues pour le droit à l’avortement et la libération sexuelle. 1971. Delphine, fille de paysans, monte à Paris pour s’émanciper du carcan familial et gagner son indépendance financière. Carole est parisienne. En couple avec Manuel, elle vit activement les débuts du féminisme. Lorsque Delphine et Carole se rencontrent, leur histoire d’amour fait basculer leurs vies.105 minutes entre légèreté et drame parfaitement écrites, maîtrisées et servies par un remarquable duo de comédiennes. Lire la suite

Love

Tarte opium en relief

affiche-du-film-love-de-gaspar-noe-11402723feaxp

Il y a bien longtemps que je ne m’étais pas autant ennuyé dans une salle de cinéma, aussi ne remercierais-je pas Gaspar Noé pour ces très longues 135 minutes de Kamasoutra illustré. Un 1er janvier au matin, le téléphone sonne. Murphy, 25 ans, se réveille entouré de sa jeune femme et de son enfant de deux ans. Il écoute son répondeur. Sur le message, la mère d’Electra lui demande, très inquiète, s’il n’a pas eu de nouvelle de sa fille disparue depuis longtemps. Elle craint qu’il lui soit arrivé un accident grave.  Au cours d’une longue journée pluvieuse, Murphy va se retrouver seul dans son appartement à se remémorer sa plus grande histoire d’amour, deux ans avec Electra. Une passion contenant toutes sortes de promesses, de jeux, d’excès et d’erreurs… C’est du porno intello où, de bout en bout, on a confondu ambition et prétention. Navrant ! Lire la suite

Des apaches

« A côté de tout »

1297345_backdrop_scale_1280xauto

C’est une des répliques par laquelle se définit le personnage central de cet étrange docu-fiction dramatique écrit, réalisé et interprété par Nassim Amaouche, : je suis à côté de tout. Je crains hélas que le film lui-même passe à côté de l’essentiel. Lors de l’enterrement de sa mère, Samir croise le regard d’un inconnu, son père. Celui-ci l’entraîne dans une affaire familiale qui le plonge au cœur de la population kabyle de Belleville et de ses traditions. Une expérience qui le bouleverse et fait ressurgir son passé d’une étrange manière. Alors qu’il se  confronte à ses choix, Samir va s’affranchir de son enfance et de son clan pour devenir un homme libre, un «Apache». 97 minutes que je qualifierai d’inutiles malgré des atouts évidents. Lire la suite

La Dame dans l’auto avec des lunettes et un fusil

Plus fuligineux, tu meurs !

468334

Adapter au cinéma le best-seller éponyme et culte de Sébastien Japrisot, relève déjà de la  gageure. Tenter un remake après Anatole Litvak en 1970, est une seconde gageure. Joann Sfar (Gainsbourg, une vie héroïque, Le Chat du Rabbin… c’est vous dire si l’homme est éclectique) n’a peur de rien et s’est attaqué à ses deux sommets. Elle est la plus rousse, la plus myope, la plus sentimentale, la plus menteuse, la plus vraie, la plus déroutante, la plus obstinée, la plus inquiétante des héroïnes. La dame dans l’auto n’a jamais vu la mer, elle fuit la police et se répète sans cesse qu’elle n’est pas folle… Pourtant… Le défi est-il relevé ? Oui et non, et je reste vraiment très partagé par ces 93 minutes de mystère sensuel et d’une complication rarement atteinte. Lynch, sort de ce corps ! Lire la suite

Antigang

Merci Alban

388210

N’est pas Michael Mann qui veut. Et Benjamin Rocher (La Horde 2009, film primé à Gérardmer contre toute logique…) nous l’apprend à nos dépens. Que du déjà vu dans ce polar noir qui se veut à l’américaine et qui n’est que tristement franchouillard. Serge Buren est un flic de légende, entouré d’une bande de jeunes flics aux méthodes peu conventionnelles. Qu’importe qu’ils utilisent des battes de baseball ou « oublient » le règlement au cours d’arrestations spectaculaires, les résultats sont au rendez-vous ! C’est alors qu’un groupe de braqueurs meurtriers entre en scène, dévalisant avec une facilité déconcertante banques et bijouteries de la capitale, à coup d’armes de guerre et de scénarios imparables. Face à tant d’ingéniosité et de brutalité, Buren et son unité se retrouvent confrontés à une situation délicate : leurs méthodes expéditives suffiront-elles à arrêter ces criminels autrement plus machiavéliques ? Donc un scénario qui fait dans le remâché et le tout-venant. Heureusement, il y a les acteurs et en particulier l’impeccable Alban Lenoir.   Lire la suite

François et ses bouffons

Paradoxland

François II le Pusillanime prend des vacances ! Grand bien lui fasse et comme tout un chacun, il a bien doit à quelques jours de détente. Ce qui est choquant, ce n’est pas que notre Président prenne quelques jours de bon temps, mais que certains observateurs, certains ennemis politiques ou encore certains médias fassent semblant de s’émouvoir à l’idée de ne pas savoir où il est. Personnellement je trouve ça rassurant que le premier d’entre nous puisse disparaître de l’horizon de ceux qui ne lui veulent pas forcément que du bien.

190VACANCES

Lire la suite