Le Fidèle

Sur fond d’aboiements

Le flamand Michaël R. Roskam s’était fait remarquer avec deux excellents films, Bullhead et Quand vient la nuit. Le moins qu’on puisse dire est qu’il ne déçoit pas avec son 3ème long métrage, un drame romantique certes un peu trop long, – 130 minutes – mais prenant et magnifiquement interprété. Lorsque Gino rencontre Bénédicte, c’est la passion. Totale. Incandescente. Mais Gino a un secret. De ceux qui mettent votre vie et votre entourage en danger. Alors Gino et Bénédicte vont devoir se battre envers et contre tous, contre la raison et contre leurs propres failles pour pouvoir rester fidèles à leur amour. Energique, profond, intense et souvent bouleversant, ce drame noir est une vraie réussite.

Après avoir exploré le flamand dans Bullhead et l’anglais dans Quand vient la nuit, Roskam écrit en français, mais reste toutefois dans le registre du thriller policier avec ce long-métrage qui mêle avec habileté courses automobiles, grand banditisme et histoire d’amour passionnelle. Pour ce film sélectionné pour représenter la Belgique pour la course à l’Oscar du meilleur film étranger, il est resté fidèle à son excellent directeur de la photographie Nicolas Karakatsanis et à Raf Keunen pour la musique. Pourquoi changer une équipe qui gagne ? Le film excelle dans les scènes d’action comme dans le – mélo – drame et on publie très vite les quelques invraisemblances qui jalonnent le récit. Une vraie confirmation au Panthéon des cinéastes belges.   

Matthias Schoenaerts est un habitué de la première heure des films de Roskam. Il confirme lui aussi encore une fois, son énorme talent. Adèle Exarchopoulos, – la petite nouvelle dans ce microcosme belge – est épatante elle aussi et transcende les scènes finales par une interprétation habitée et sobre. Les autres Jean-Benoit Ugeux, Kerem Can, Dan Louwick, Stefaan Degand, Nathalie von Tongelen, sont tous très justes et admirablement dirigés. Cette descente aux enfers reste jusqu’au bout emportée par la force de l’amour et la perfection de son interprétation. De la bel ouvrage !  

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s