Que des gagnants…

… et pas mal de mauvais perdants !

Un titre sibyllin, c’est le moins qu’on puisse en dire. On l’a dit et redit, le paysage politique français est bouleversé, ravagé, en ruines. Même le vocabulaire a changé. Maintenant on nous rebat les oreilles avec les macronistes, les macronistes-compatibles (sic), les insoumis, le dégagisme, l’opposition constructive, j’en passe et des plus incongrus. En tout cas, ils étaient tous au rendez-vous de la soirée électorale pour nous expliquer qu’ils avaient tous gagné, sauf Macron qui n’avait pas gagné tant que ça. L’aveuglement associé à la langue de bois, ça vous donne le vertige.  

 

Là-dessus, on a enchaîné d’emblée sur un improbable procès en illégitimité pour la nouvelle majorité, certes pléthorique, et, à ce jour, je suis bien incapable de vous dire s’il faut s’en réjouir ou s’en inquiéter. Mais au moins cessons les procès d’intention insupportables. Oui, on nous a refait le coup des abstentionnistes, 1er parti de France. Mais la faute à qui ? Toujours est-il que ce soit Mélenronchon ou la Marine et ses p’tits gars, ils ont été, eux aussi, élus avec les suffrages de 43 % des inscrits.

Quant au procès en incompétence, il me hérisse au plus haut point. Tout le monde veut du nouveau, des politiques plus jeunes, mais quand ils sont élus, on leur reproche leur manque d’expérience. Mais tous ces vieux cons qui hantaient les allées du pouvoir depuis des décennies, n’ont-ils pas été élus aussi un jour, une première fois ?

Les procès d’intention fleurissent également… c’est la génération spontanée. Être dans l’opposition, c’est bien, c’est utile, c’est sain. Qu’elle soit bornée et stupide est totalement vain. Comment peut-on s’opposer à une loi dont on ne connaît ni les tenants ni les aboutissants ? La lutte ne doit pas fléchir, mais elle doit être fondée sur des réalités. Alors les  promesses de manifs et de blocage du pays pour se donner une posture d’opposants : non ! Jugeons sur pièces et osons laisser une chance à ceux dont on ne partage pas forcément les idées.

Enfin, vous avez sans doute remarqué le coup de chaud qui frappe notre beau pays est rapidement remonté jusqu’au sommet de l’Etat. Et comme Toutenmacron ne fait rien comme les autres, il va devoir dès ce soir, se séparer de 4 de ses ministres à peine installés dans les meubles de leurs ministères. Les affaires galopent et rattrapent allègrement les membres d’En Marche. Quant à Edouard Philippe, E.P. c’est En Panne !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s