Vive l’ampleur !

Qui parle encore de surprise ?

Cette chronique sera aquatique ou ne sera pas. « Vague macroniste, raz de marée, tsunami… » : on est submergé par les superlatifs pour qualifier les résultats du premier tour des législatives. Mais qui peut encore prétendre être surpris par tant par la participation famélique que par la dernière secousse du séisme qui frappe le paysage politique français. Oui, les gens en ont marre du système en place depuis tant de décennies et continuent de le faire savoir. D’aucuns craignaient que cette révolution se passe dans la rue, mais les français restent des démocrates et ce sont les urnes qui ont parlé.

Certes, on peut toujours s’inquiéter de voir tous les pouvoirs dans les mains d’un seul homme. Mais, le ridicule dans cette affaire, c’est que les socialistes et les « Ripoublicains » qui s’émeuvent de voir se profiler une majorité absolus pour la désormais LREM. Ils vont jusqu’à parler de danger pour la démocratie. Curieusement, en 2007 et 2012, lorsque ce sont le PS et l’UMP qui écrasaient la vie politique française, ils trouvaient cet état de fait parfaitement normal. Ah ! Cette mémoire des politiciens, toujours aussi sélective !

En attendant le second tour, – la gamelle du 18 juin -, on ne peut que constater le champ de ruines laissé derrière lui par le premier. Le PS est en phase terminale, la France insoumise et le FN comptent leurs cadavres et côté LR, c’est la ruée vers l’offre. C’est à qui se mettra le plus en avant pour se faire remarquer par le nouveau pouvoir en place et même, si c’était un effet de son bon cœur, se faire une petite place au soleil, histoire de ne pas être confiné pendant 5 ans dans l’obscurité d’une opposition quasi inexistante. Exister sans témoins appréciables, c’est vivre à vide. (Robert Blondin).

Vous aurez sans doute remarqué, chers lecteurs, que, pour une fois, cette chronique politique manque un tantinet de couleurs. Il faut vous avouer que notre dessinateur préféré, l’immense Emef, a pris, sans vergogne, une semaine de vacances loin de sa palette graphique sans laquelle il ne serait qu’un retraité comme les autres. Rassurez-vous, les dessins seront rajoutés à ladite chronique dès que possible.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s