Recomposition

La grande lessive

Et voilà où nous en sommes ! L’ « Homo politicus » aura passé des décennies à se tirer des balles dans le pied ou à scier la branche sur laquelle il était assis. A mes yeux de modeste commentateur de la chose politique, il y a eu trois faits majeurs qui ont amené les français à détester leurs élus, jusqu’à générer ce qu’on appelle maintenant le « dégagisme ».

  • 2002. Chirac, le « long fusil » de Corrèze est élu par défaut avec 82 % des voix au second tour de la présidentielle. Le front républicain avait fonctionné à merveille contre le hideux FN. Fort de ce score digne d’une république bananière, le grand Jacques n’a rien compris et, hélas, est complètement passé à côté d’une formidable occasion de constituer un gouvernement ouvert à tous les politiques de bonne volonté (oxymore quand tu nous tiens).
  • 2008. Vote à l’Assemblée de l’UMP et d’une partie du PS, sous la pression de Gugusse 1er, du haut de son trône élyséen, pour entériner la nouvelle constitution européenne en méprisant le verdict du référendum de 2005 et le NON du peuple français.
  • Enfin 2017. L’affaire Tartufillon. Où l’on a constaté de manière tangible et définitive la corruption, le mépris, le sentiment d’immunité et l’ambition débordante d’une partie de la caste qui nous gouverne depuis des dizaines d’années avec les piètres résultats que l’on connaît.

De mensonges répétés en reniements systématiques de la parole donnée, le message politique a totalement perdu de sa crédibilité… rien d’étonnant que le peuple recherche d’autres alternatives. Alors que les observateurs parlent pudiquement de recomposition du paysage politique, c’est en vérité la grande débandade où chacun tente de sauver sa peau… ou son siège électoral.  

Marion Maréchal Langue de Pute déserte le FN où tout ne va pas pour le mieux, surtout depuis la prestation calamiteuse de la châtelaine de Montretout lors du débat contre celui qui allait devenir 4 jours plus tard « Toutenmacron 1er ». Dernière minute chez les fachos : la belle alliance populiste Le Pen/Dupont Gnangnan a explosée ce samedi. Cette association qui devait redistribuer les cartes et offrir une opposition crédible au nouveau locataire du 255 Faubourg Saint-Honoré aura fait long feu. Pitoyable !

On nous parle de l’apparition d’un nouveau (?) parti de centre droit derrière Juppé et Borloo… bonjour le renouveau !

Valls quitte le PS qui fait semblant de l’exclure. Il offre ses services à La « République En Marche » qui rejette ses avances mais qui ne mettra pas de candidat face à l’ex 1er Ministre, l’ex candidat à la primaire, à l’ex socialiste…. Ah oui, c’est le même, avec les dents toujours aussi longues.  

Hamon, lui aussi, sent que le sigle PS n’est plus très porteur (amis de la litote, bonsoir !) et annonce pour le mois de juillet, la création d’un nouveau mouvement pour reconstruire une gauche inventive, qui dépassera les étiquettes politiques. Mais avec qui ?

En tout cas, pas avec Hidalgo, Aubry et Taubira…. les 3 Grâces lancent, elles aussi, leur mouvement Dès Demain… à moins que ça s’écrive autrement. A remarquer qu’on ne parle plus de parti, mais de mouvement. Le En Marche macroniste fait des émules. Insignifiant !

Enfin, on enregistre le divorce PC/ France Insoumise. Mélenronchon ne sait plus vraiment où il habite – la preuve en est qu’il réside à Paris et qu’il se présente à Marseille. Serait-ce de l’opportunisme, je n’ose y croire ? – quant à Pierre Laurent et les vestiges du communisme français, il y a bien longtemps qu’ils sont les SDF du paysage politique français. Indécrottables !

Et comme si ça ne suffisait pas, le grand mou de Pau a eu ses vapeurs et la séquence des investitures aux législatives a tourné au psychodrame. Dire que Macron a déjà du mal à s’entendre avec ses alliés… Inquiétant !

Et tout ça en moins de 5 jours, sauve qui peut ! Une seule chose est sûre dans ce marais d’incertitude, notre dessinateur bien aimé va avoir beaucoup de travail dans les jours à venir, car les nouvelles têtes à caricaturer vont faire leur apparition dans la vie publique. Allez, encore de beaux jours de rigolade en perspective ! L’humour est le meilleur détecteur de mensonges. (Konrad Lorenz)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s