Tour du monde des populismes

Halte au « marché politique ». Le populisme est un nid de guêpes

C’est un chef d’entreprise nommé Badis Khenissa qui fait cette constatation. La Bête immonde ne se contente plus de ramper, elle se pavane et ça rappelle les années qui conduiront aux heures les plus noires de notre Histoire. Relisons Michel Onfray : Le populisme est le plus dangereux des narcotiques, le plus puissant des opiums pour endormir et anéantir l’intelligence, la culture, la patience et l’effort conceptuel.

Erdogan écrase l’adversité turque avec… 51 % – plus ou moins avérés – de oui à son référendum. Sous les ors du Palais Blanc d’Ankara, on n’hésite pas à parler de plébiscite. 

Trump doit-il être destitué pour des raisons psychologiques? C’est ce que réclament des professionnels de la psychiatrie dans une pétition. Selon John Gartner, le psychothérapeute à l’origine de cette pétition partie de la très renommée université Johns Hopkins, Donald le Connard serait un narcissique malveillant. Le narcissisme malveillant et ses trois composantes, – narcissisme, sentiment antisocial et paranoïa -, est la façon dont la psychiatrie décrit une personnalité diabolique. Sachez que ce trouble est aussi surnommé le « syndrome d’Hitler ». Convaincu du caractère clinique de la folie du 45ème président des USA, un groupe de psy invoque le 25ème amendement de la Constitution qui prévoit la destitution d’un président inapte à exercer ses fonctions. Le monde va décidément très bien ! Et je ne parlerai pas de la Hongrie, l’Autriche, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas, la Corée du Nord où les partis populistes sont en forte progression, s’ils ne sont pas déjà au pouvoir.

Chez nous, on vote ce dimanche. Et on est en droit de se poser le même type de questions. Comme disait Daniel Pennac : Le pire dans le pire, c’est l’attente du pire.

Entre la châtelaine de Montretout qui n’hésite devant rien dans la plus ignoble des récupérations, et Mélenronchon qui ose nous parler d’avenir plus riant, voire d’utopie… pour ma part, mon choix est fait. Et on retrouve Michel Onfray : Manichéisme, psychologisation, moralisation, démagogie, populisme, haine de l’histoire et déconsidération de l’intelligence sont des recours dangereux pour des idéologies fallacieuses. Heureusement il reste quelques îlots de résistance contre la morosité. Oui, dans ces pages on ose clamer comme Charb l’avait fait en 2012,  La liberté de nous marrer sans aucune retenue, la loi nous la donnait déjà, la violence systématique des extrémistes nous la donne aussi.  

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s