Voter, c’est écrire l’Histoire.

On aimerait voter pour le meilleur mais… il ne fait jamais partie des candidats (Kin Hubbard)

Je sais, Voltaire a écrit : L’art de la citation est l’art de ceux qui ne savent pas réfléchir par eux-mêmes. Je sais cela depuis longtemps et je sais qu’il avait raison, mais j’ai aussi lu l’excellent Martin Roy quand il disait : une bonne citation placée au bon endroit et au bon moment peut, pour un instant, faire paraître le pire des imbéciles beaucoup plus intelligent qui ne l’est en réalité. Alors pardonnez un instant au pire des imbéciles qui n’illustrera sa chronique du jour que par le talent des autres qui savent dire en quelques mots ce qu’il a parfois du mal à exprimer dans un long discours.

Le doute n’est que la première phase de l’abstention et du désespoir… Marcel Larche

Seulement voilà, comme Reine Malouin n’oublions jamais que l’abstention est un recul avant de devenir une lâcheté, et non pas comme Topor, je respecte trop la démocratie pour risquer de la dérégler en votant. Le problème c’est que dans ce Grand Prix de l’Elysée 2017, il y a des gens qui vont finir par nous faire perdre tout sens civique.

Allez, Desproges et Coluche pour finir. Le premier disait l’adulte ne croit pas au père Noël. Il vote et le second : je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire. Pierre, Michel, vous nous manquez beaucoup.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s