Monsieur et Madame Adelman

45 ans d’amour ?!?

Nicolas Bedos à l’écriture, à la réalisation et en rôle titre, on pouvait d’attendre à une comédie grinçante – voire pire -. Mais de toute évidence, sa collaboration avec Doria Tillier a accouché d’un film impertinent mais aussi inspiré qu’ambitieux. 120 minutes de plaisir menées de mains de maîtres. Comment Sarah et Victor ont-ils fait pour se supporter pendant plus de 45 ans ? Qui était vraiment cette femme énigmatique vivant dans l’ombre de son mari ? Amour et ambition, trahisons et secrets nourrissent cette odyssée d’un couple hors du commun, traversant avec nous petite et grande histoire du dernier siècle. Une des très belles surprises françaises du moment avec ce film drôle, léger qui croit encore au romanesque. A voir !

Le film est né des improvisations que Doria Tillier et Nicolas Bedos s’amusaient à faire ensemble depuis des années pour exorciser leurs angoisses concernant l’avenir, la famille, la vieillesse, l’infidélité. Les deux comédiens ont alors fini par s’inventer toute une galerie de personnages assez monstrueux comme le mari atteint d’Alzheimer que sa femme manipule pour se venger des trahisons passées, le couple qui se débarrasse d’un de ses enfants pour relancer sa vie sexuelle, etc. Ils ont ainsi évité l’idéalisme béat de la comédie romantique traditionnelle. D’autre part, ils ont réussi à rendre crédible le vieillissement des personnages principaux à l’écran, certes, au prix de 6 à 7 heures de maquillage quotidien ! Ce film peut être vu  à la fois comme une histoire d’amour qui raconte comment on peut aimer longtemps, en dépit des horreurs, des blessures et même du désamour, et aussi comme un scénario conçu sur le fantasme et la réalité. En bref, 45 années d’une histoire de couple a savourer sans modération.  

Evidemment, outre le scénario et l’écriture, l’atout principal de cette pépite reste le duo Doria Tillier/Nicolas Bedos. Elle, pour une première apparition à l’écran, qui plus est, dans un rôle écrasant, crève littéralement l’écran. Une grande actrice est née. Quant à Bedos, il est son parfait partenaire dans l’écriture comme dans le jeu. Mais on se régale de bout en bout avec les seconds rôles souvent irrésistibles de drôlerie comme Denis Podalydès, Antoine Gouy, Christiane Millet, Pierre Arditi, Zabou Breitman ou Julien Boisselier… Insolent, cruel, politiquement incorrect, une comédie qui s’attaque à toutes les idées reçues sur les bourgeois, les cathos, les juifs, la création, la filiation, le milieu littéraire ou la dépression. Avec un ton rarement utilisé dans le cinéma français, ce film régale pendant deux heures. Bravo !

Publicités

Une réponse à “Monsieur et Madame Adelman

  1. Excellent !!!…. Bousculant, émouvant, grinçant comme du Bedos, acteurs parfaits, duo très rodé et ce sentiment étrange d’une présence « Bedos » nouvelle et inconnue, Nicolas à part entière et un halo « Guy » …troublant
    À voir sans délai

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s