Seuls

Anxiogène

seuls

David Moreau (20 ans d’écart) s’est attaqué à la mise en image d’une BD jeunesse à succès dans ces 90 minutes de film fantastique… Le début d’une nouvelle franchise qui n’a aucune raison de ne pas trouver son public. Leïla, 16 ans, se réveille en retard comme tous les matins. Sauf qu’aujourd’hui, il n’y a personne pour la presser. Où sont ses parents? Elle prend son vélo et traverse son quartier, vide. Tout le monde a disparu. Se pensant l’unique survivante d’une catastrophe inexpliquée, elle finit par croiser quatre autres jeunes: Dodji, Yvan, Camille et Terry. Ensemble, ils vont tenter de comprendre ce qui est arrivé, apprendre à survivre dans leur monde devenu hostile… Mais sont-ils vraiment seuls? C’est plutôt bien fait, très rythmé et bien joué… il n’y a aucune raison de faire la fine bouche sous le prétexte que c’est français. Le film a certes ses maladresses mais il a aussi beaucoup d’atouts. Il ose la violence et les peurs primales, il ose un domaine dans lequel le cinéma français est rarement à l’honneur. Une histoire à suivre…

seuls

Il s’agit donc de l’adaptation de la saga dessinée de Fabien Vehlmann et Bruno Gazzotti, qui paraît régulièrement depuis 2006 dans le seul hebdo de BD qui existe encore, à savoir Spirou. Sur les vingt albums que devraient comporter la série, dix ont pour l’instant été publiés. Le film est l’adaptation des cinq premiers tomes. Inutile de vous dire que la suite est déjà dans les tuyaux. Et pourquoi pas ! Le scénario est solide et mystérieux à souhait. Les personnages ont de la profondeur et sont ici bien campés par une troupe de jeunes comédiens convaincants et de talent. La réalisation est correcte et n’abuse pas des effets spéciaux. Ce film ne se contente pas d’être une dystopie de plus dans le paysage cinématographique, il a son cachet, son originalité et une force qui restent à découvrir dans les épisodes suivants.

seuls

Les six jeunes acteurs sont excellents Sofia Lesaffre, Stéphane Bak, Jean-Stan du Pac, déjà remarqué il y a peu dans Le Cœur en braille, Paul Scarfoglio, Kim Lockhart, Thomas Doret sont autant de noms à retenir. Ils ont été choisis volontairement plus âgés que dans la BD d’origine pour que l’histoire soit plus vraisemblable sur le grand écran… d’accord, mais si des suites sont prévues, et le dernier plan nous le laisse entendre à l’évidence, il faudra se presser, car les acteurs, ça vieillit ! Allez-y et emmenez donc vos enfants pour leur montrer que la vie sans les parents, c’est pas forcément le paradis.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s