Un sac de billes

L’épopée lumineuse

Tournage Un sac de Billes

Depuis 1991, le québécois Christian Duguay réalise avec des fortunes diverses. Mais ses 3 derniers films, Anna Karénine, Belle et Sébastien et Jappeloup, laissaient entrevoir de belles possibilités. Il les confirme avec ces 110 minutes adaptées librement du célébrissime roman de Joseph Joffo. Dans la France occupée, Maurice et Joseph, deux jeunes frères juifs livrés à eux-mêmes, font preuve d’une incroyable dose de malice, de courage et d’ingéniosité pour échapper à l’invasion ennemie et tenter de réunir leur famille à nouveau. Du très bon cinéma familial pour un magnifique voyage initiatique au pays de la haine et de l’exclusion… Dramatiquement d’actualité.

un-sac-de-billes-photo-3-20170106121732-v2

Il s’agit donc de la seconde adaptation du best-seller paru en 1973. Christian Duguay succède ainsi à Jacques Doillon, dont le film sorti en 1975 avait connu un succès certain à l’époque avec plus d’un million d’entrées en salles. Grâce à ses rencontres avec l’auteur, Dugay a mis l’accent sur la figure du père. Tout ce film est frappé de réalisme, de sobriété et de justesse. La réalisation et le scénario sont très soignés mais l’atout principal de ce drame est l’interprétation absolument parfaite. La reconstitution de la France des collabos évite les clichés et met en valeur l’aventure tragi-comique des deux gamins. On peut toujours trouver à redire sur ce type de films, mais quand, comme celui-ci, ils vous emportent avec autant de grâce et de sensibilité, il faut aussi savoir se laisser faire.

un-sac-de

Plus de mille garçons ont été « castés » avant que le choix ne se porte sur Dorian Le Clech et Batyste Fleurial… ils sont tous les deux impressionnants de justesse… et de talent précoce. Les « parents », Patrick Bruel et Elsa Zilberstein, sont sobres malgré la douleur qu’ils font partager.  Bernard Campan, parfait en vieux ronchon collabo et les participations de Christian Clavier et Kev Adams dans des rôles dramatiques, complètent une affiche de haut-vol qui sait nous faire passer un excellent moment. Que demander de plus ?

Publicités

Une réponse à “Un sac de billes

  1. Comme dirait un certain critique, pour et contre
    « Pour », tout ce que tu soulignes mon cher Jipéhel et surtout des acteurs excellents et un jeu sonnant très juste, textes, regards….
    « Contre », l’invraisemblance de certaines scènes où situations….
    Et ça, ça me bloque et j’ai lutté pour ne pas me laisser polluer les beaux moments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s