Demain tout commence

En forme d’hommage

demain-tout-commence-arras-film-festival-2016-hugo-gelin-omar-sy

En entreprenant ce remake d’un film mexicain, Hugo Gélin (Comme des Frères) nous proposent 120 minutes d’une comédie dramatique de très bonne facture qui constitue une bonne surprise française de cette fin d’année. Samuel vit sa vie sans attaches ni responsabilités, au bord de la mer sous le soleil du sud de la France, près des gens qu’il aime et avec qui il travaille sans trop se fatiguer. Jusqu’à ce qu’une de ses anciennes conquêtes lui laisse sur les bras un bébé de quelques mois, Gloria : sa fille ! Incapable de s’occuper d’un bébé et bien décidé à rendre l’enfant à sa mère, Samuel se précipite à Londres pour tenter de la retrouver, sans succès. 8 ans plus tard, alors que Samuel et Gloria ont fait leur vie à Londres et sont devenus inséparables, la mère de Gloria revient dans leur vie pour récupérer sa fille… Avec cette phrase de Bachelard qui sert de titre, Hugo, petit-fils de Daniel Gélin et Danièle Delorme, il rend hommage à sa grand-mère qui vient de nous quitter en soulignant l’importance du moment présent car, même si on a connu des drames terribles, il faut continuer de vivre et d’offrir amour et générosité à nos proches…

demain-tout-commence

La mise en scène est limpide juste soulignée par la musique légère de Rob Simonsen, le scénario bien troussé, les dialogues souvent très percutants et l’interprétation épatante. La grande force de l’ensemble est de savoir mêler le rire et le drame de manière parfaitement plausible. On y croit parce que le scénario est juste et les acteurs ne chargent jamais. Et que personne n’ose prétendre qu’il avait prévu le dénouement final de cette très belle histoire. Le tournage a eu lieu à Londres, fort bien filmé au demeurant, et même si certains viendront pinailler sur l’aspect mélo de la dernière partie, je dois avouer qu’elle ne m’a pas dérangé et que je me suis laissé bercer par les aventures de Samuel et Gloria en sachant très bien que je n’assistais pas à un chef d’œuvre impérissable, mais seulement, et c’est déjà beaucoup, à un bon moment de cinéma.

demain-tout-commence-photo5

Omar Sy, comme je l’vais dit il y a bien longtemps, sait à peu près tout faire. Ici, il sait ajouter ce supplément d’âme qui a son grand talent comique et nous fait passer sans à-coups du rire aux larmes. Nous tenons là un très bel acteur. A ses côtés on découvre une peut être future grande, la craquante Gloria Colston, qui n’en fait jamais trop, ce qui ne l’empêche pas de crever l’écran. Elle forme, avec le grand Omar, un duo formidable. Clémence Poésy, toujours juste, le canadien Antoine Bertrand, irrésistible, Ashley Walters et Clémentine Célarié complètent la distribution de ce bon petit film drôle et émouvant auquel on a la faiblesse de croire. Et ça fait du bien.  

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s