Premier contact

Rencontre d’un autre type

premiercontact01

Le canadien Denis Villeneuve fait partie des grands. Toute sa filmographie le prouve, depuis Incendies jusqu’à Sicario, en changeant de genre à chaque fois, il n’y a que des réussites. Cette fois, il se lance dans la science-fiction… et encore une fois un grand bravo ! Lorsque de mystérieux vaisseaux venus du fond de l’espace surgissent un peu partout sur Terre, une équipe d’experts est rassemblée sous la direction de la linguiste Louise Banks afin de tenter de comprendre leurs intentions. Face à l’énigme que constituent leur présence et leurs messages mystérieux, les réactions dans le monde sont extrêmes et l’humanité se retrouve bientôt au bord d’une guerre absolue. Louise Banks et son équipe n’ont que très peu de temps pour trouver des réponses. Pour les obtenir, la jeune femme va prendre un risque qui pourrait non seulement lui coûter la vie, mais détruire le genre humain… Ces 116 minutes sont l’aboutissement d’un rêve pour le réalisateur… c’est aussi un rêve pour le spectateur. De la SF sensible, intimiste et intelligente.

premier

Adapté du roman écrit par Ted Chiang, intitulé L’Histoire de ta vie (Story Of Your Life) publié en 1998, ce chef d’œuvre (eh oui ! Je ne pèse pas mes mots) a été entièrement tourné au Canada. Tout est beau et superbement réfléchi, en particulier la photographie sombre et laiteuse de Bradford Young qui confère au film une atmosphère très éloignée des blockbusters du genre, dénué du côté grand spectacle en optant pour une esthétique délicate et légère. L’élément central de l’intrigue de Premier Contact est le rapport au langage et la manière dont il façonne notre mode de pensée et notre façon de percevoir le monde qui nous entoure. La découverte d’une langue extraterrestre promet ainsi un bouleversement total du monde tel qu’il est. Aussi ce film parle-t-il du langage d’une manière à la fois poétique et puissante. La puissance émotionnelle de ces presque deux heures a été rarement atteinte parvient à renouveler totalement un des plus vieux thèmes de la SF : le rendez-vous avec des êtres venus d’ailleurs.  

premier-contact-visuel

Côté casting, rien à dire non plus que du très bon. Amy Adams, comme toujours épatante, nous offre le portrait d’une femme prise entre le chagrin et le deuil et une irrépressible envie de vivre. A ses côtés Jeremy Renner, Forest Withaker, Michael Sthulbard, sont également très convaincants. Un film de SF d’une grâce éblouissante où l’on célèbre le présent plutôt que de fantasmer sur le futur : reconnaissez que c’est nouveau et que ça vaut le détour. A coup sûr le film de science-fiction de l’année 2016 en révolutionnant le genre… tout simplement. Dans un an, Villeneuve nous proposera son Blade Runner 2049, on se régale d’avance.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s