Les Masques tombent

Les discours des hommes ne sont que des masques qu’ils appliquent sur leurs actions. (Stendhal)

Enfin, cette semaine, l’ultime semaine de cette interminable (en un seul mot… quoique !) campagne électorale de la Primaire de la Droite et du Centre, les médias et les électeurs ont commencé à s’intéresser aux programmes des candidats. Et c’est bien là, que le bât blesse… ça fait peur. Mes fidèles lecteurs reconnaîtront que j’ai secoué la sonnette d’alarme, il y a bien longtemps. Les masques à la longue collent à la peau. L’hypocrisie finit par être de bonne foi. (Frères Goncourt)

A force de ne regarder que la surface des choses, on se contente de ne juger que les personnalités en oubliant ce qui se cache derrière les masques. Gugusse 1er, roi des loosers, sans réel programme, s’est contenté de son numéro de bateleur manière stand-up, pour galvaniser ses fidèles… grossière erreur : la preuve. Bruno le Renouveau s’est imaginé qu’être le plus jeune, dire des gros mots quand il parle aux jeunes et ne plus porter de cravate, suffiraient à convaincre, en oubliant son pavé programmatif de 1200 pages que personne n’a lu… même pas lui. Copé a fait du Copé : sourire carnassier, la haine à la commissure des lèvres, le Meldois se l’ai mis bien profond. On a vite vu que Poisson barboter dans les eaux troubles de l’extrémisme, quant à la pauvre NKM, elle aurait eu le meilleur programme du monde, que personne ne l’aurait lu… petit rappel NKM est une femme. Rédhibitoire pour un électorat réactionnaire.

285-debatb

Alors il nous reste le Girondin et le Sarthois. Même si je continue de penser que l’écart de voix entre les deux hommes enregistré dimanche dernier est trop surprenant pour se confirmer aujourd’hui – évidemment ça n’engage que moi -, on a vu cette semaine un autre type de campagne se mettre en place. Enfin on a tenté d’oublier les personnalités, pour regarder ce que les deux finalistes proposent aux Français. Et ça ne fait pas rigoler du tout. Oui, enfin on s’est intéressé au programme quasi thatchérien de François le Fielleux. Il aura fallu le dernier débat pour que le divin chauve bordelais mette le doigt sur les incohérences et les dangers des idées de son adversaire… et ami ( ???). Dans les deux cas, on nous promet des «larmes et du sang», mais côté Fillon, ce sont des «des torrents de larmes et une véritable hémorragie». Surtout pour les fonctionnaires, que notre bonnet de nuit déteste avec une constance digne d’éloge depuis qu’il est entré en politique, il y a exactement 40 ans. Ses actes et ses propos en témoignent. Et que dire de sa politique de santé. Les pauvres, préparez vous à payer ou à mourir jeune ! Je résume, non je caricature pardon… ce fut le leitmotiv de François plus fielleux que jamais, jeudi soir, durant le débat. Dès qu’une question le dérangeait, on a eu droit à l’élément de langage de la semaine : arrêter de caricaturer. Là-dessus, grimpé sur ses ergots, il ne répondait pas aux questions pourtant précises de son ami Alain ou des journalistes. Donc, que ce soit sur le demi million de postes de fonctionnaires à supprimer, sur la Sécurité Sociale, sur l’avortement ou sur les soutiens douteux venus de l’extrême droite ou des catos-fachos-hystéro-réacs… la réponse, pardon la non-réponse, fut toujours la même : Circulez, il n’y a rien à voir. Quand on pense qu’on va passer sans coup férir d’une primaire à l’autre… quelle misère ! Peut-on encore espérer ne pas passer d’un François à un autre ?

286-courbe

Et pendant ce temps-là, François II le Suicidaire y croit encore et toujours ? Françoise Sagan parlait volontiers de cette effrayante santé morale que donne l’ambition ! C’est beau la naïveté…. Même fausse. Et suivre une personne naïve est aussi dangereux que d’être guidé par un aveugle. En tout cas, la gauche, les gauches devrais-je dire, partent au combat plus divisées que jamais. Faisons le point… et ce n’est pas simple. Pour la primaire socialiste, pardon de la Belle Alliance Populaire – c’est-y pas beau comme nom – nous avons déjà, Hamon, Montebourg, Lienemann, Filoche, Bennhamias, de Rugy et sans doute Hollande et Valls qui n’en peut plus de ronger son frein. Hors primaire, nous avons également Mélenchon qui enregistre le ralliement des communistes,  le petit Poutou du NPA, le Vert de service, l’incontournable « Macroncéphale » et, surprise, depuis deux jours, Sylvia Pinel au nom des Radicaux de gauche… Soit 13 personnes déclarées ou en passe de le faire. Franchement nos gauches, toujours aussi maladroites (pléonasme) n’ont rien à envier aux « Ripoublicains ». Relisons les anciens, ils nous ont tout dit, comme Esope par exemple : Autant l’union fait la force, autant la discorde expose à une prompte défaite. CQFD, hélas !

287-vallsb

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s