Alain vs François

Le choléra ou le… choléra…

 … en attendant la peste dont l’arrivée est prévue en mai prochain par les épidémiologistes les plus sérieux. Bon ! Dans ma chronique de dimanche matin dernier, je l’avais hélas prévu. Résultat nous l’avons dans le Fillon et bien profond. Comme tout le monde, je n’avais pas vu venir le score incroyable de François le Fielleux. Il s’est avéré que ce premier tour des Primaires s’est transformé en référendum anti Sarko. La faute à qui ? A force de matraquer de meeting et meeting ici c’est la France en limitant sa vision au Burkini, à nos ancêtres les Gaulois ou à une double portion de frites, les électeurs lui ont montré où était vraiment la France. C’est le seul point positif de ce scrutin : voir disparaître des écrans radar, Copé et Sarko… quel bonheur ! Le chroniqueur que je suis parie malgré tout qu’il aura encore de quoi parler d’eux dans l’avenir, car ils sont tous les deux incorrigiblement cons.

282-1er-tour

Maintenant, je maintiens bien sûr toutes mes réserves vis-à-vis du programme du divin chauve girondin, mais que penser des penchants Thatchériens du Petit Sablé Sarthois ? Je le crie haut et fort : DANGER ! Sans parler de son côté catho-réac qui fait froid dans le dos. Le seul espoir d’un retournement dimanche prochain se base sur la possibilité de voir des électeurs Fillonistes redevenir Juppéistes en une semaine. Pourquoi ? Parce que je suis intimement persuadé qu’une forte proportion des voix qui se sont portées sur F.F. viennent de français qui voulaient être sûrs de ne plus voir Gugusse 1er aux affaires (sauf en justice), et qui, une fois cet objectif atteint, vont voter pour leur « champion » ou, plus prosaïquement, ne pas revenir aux urnes. Une analyse qui n’engage que moi. Mais c’est mon opinion et je la partage.

283-fillon

Donc François ou Alain, Alain ou François ? En tout cas deux prénoms bien de chez nous. Car de ce côté-là on est en plein délire. Un petit bouquin, L’anti-guide des prénoms, ou comment mettre du piment dans la vie de son enfant *, nous en apprend beaucoup sur les nouvelles tendances en matière de prénoms dont certains parent sont décidé d’affubler leur progéniture. En tête du palmarès Lola-Poupoune, Boghosse et Merdive ??? Dans les prénoms composés on notera Athéna-Cherokee, Aboubacar-Jacky, Marveen Jean-Claude Junior, Roi-David et Jean-Bryan. A l’inverse, d’autres font dans la compression avec Benjapaul, Gabryélène, Charlolivier et Jenifaël. D’autres encore revisitent l’orthographe… pardon « l’ortografe » : quelques exemples avec Djustyne, Kill-Yann, Zac-Harry, Jean-Clode, Retcharles ou Elves Pressley. Les plus choux font dans le Jetaime, Jean-Damour, C’est-un-Ange, Kissmy, Lagrâce-Divine, Léon-Mignon, Liesse de Tendresse et King Love. Et je ne résiste pas à vous faire part de quelques autres aussi délirants que difficiles à porter : Dior Gnagna, Jésunette, Euthanasia, Clitorine, Huterin et le très mystérieux Beltrich-Blessing ( ???). Pauvres mômes !

* paru le 17 novembre dernier aux éditions First pour la modique somme de 7,95 €
Publicités

Une réponse à “Alain vs François

  1. Je déteste les années d’élections présidentielles. On doit se farcir des tonnes de débats à la noix qui n’en sont pas. Cela fait remonter des idées putrides… Bref, vivement que tout cela soit terminé…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s