Trump énormément

L’homme de l’ombre

Nico la loose avait Patrick Buisson, Donald le Connard a lui aussi son éminence grise, Stephen Bannon. Avant qu’il ne soit nommé directeur de la campagne of the new Président of the United States  et qu’il se retrouve ainsi un peu dans la lumière, le sieur Bannon était un inconnu pour le grand public. Le média américain Bloomberg en faisait pourtant le portrait dès l’automne 2015, sous ce titre évocateur : Cet homme est la machine politique la plus dangereuse d’Amérique. .. En toute simplicité. Le polémiste conservateur et commentateur de la chaîne Fox, Glenn Beck, lui, le surnommait Goebbels. Aujourd’hui, Trump lui doit en partie sa victoire. Celui qu’on appelle aussi outre Atlantique le Leni Riefenstahl du Tea Party, a 62 ans et a déjà eu plusieurs vies : officier naval, banquier chez Goldman Sachs, réalisateur et producteur et patron de Breitbart News, site conservateur, très à droite, avec des prises de position sensationnalistes, mais surtout sexistes, homophobes, racistes.

274-stephen-bannon

Tout un programme, qui pèse aujourd’hui 240 millions de pages vues et 37 millions de visiteurs par mois. Hier une curiosité de l’aile droite, ce site d’infos et d’opinions est devenu une voix toujours plus puissante dans le beau pays de Mister Trump.

Suite à ce séisme électoral, dans le doux pays de France, a débuté la Grande Foire à la Récup’. La châtelaine de Montretout a dégaibé la première afin de faire comprendre à ses gueux… pardon ses électeurs, que, après le Brexit – qui a d’ailleurs l’air sérieusement en panne chez nos amis ( ?) de la perfide Albion, mais ça la Marine et ses p’tits gars se gardent bien de l’évoquer  – l’élection du milliardaire érotomane était un signe fort… je pense que je n’ai pas besoin de vous traduire. Si !?! Ça veut dire, le prochain séisme, c’est moi ! Et personnellement, je ne suis pas un grand fan des films catastrophes !

A gauche, on crie au loup. A droite, Gugusse 1er s’y voit déjà. Lui qui soutenait ouvertement Hillary – qui ne rigole plus du tout – a retourné sa veste vite fait. Le Brachetti de la politique a encore frappé en osant se présenter comme le candidat anti système contre la pensée unique – permettez moi de pouffer un brin -.

272-espoir

Poisson et Dupont-Aignangnan y voient un signe encourageant. Lemaire a déclaré que l’élection de Trump, l’éléphant républicain, démontrait de toute évidence le besoin de renouveau – sûrement un hasard ! – Tous les populismes sont en marche… vers 2017.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s