Morgane

Thriller de SF féministe

morgane

Luke Scott n’est autre que le fils du metteur en scène mythique Ridley Scott (Alien, Seul sur Mars…). Morgane est son premier long-métrage. Ça lorgne de manière un peu trop évidente sur le Ex Machina d’Alex Garland (mars 2016 pour sa sortie française), mais c’est du bon travail avec un vrai savoir-faire. Consultante en gestion du risque, Lee est envoyée dans un lieu isolé et tenu secret pour enquêter sur un événement terrifiant qui s’y est déroulé. On lui présente alors Morgane, à l’origine de l’accident, une jeune fille apparemment innocente qui porte en elle la promesse du progrès scientifique. À moins qu’elle ne se révèle être au contraire une menace incontrôlable… Certes on dépoussière le mythe de Frankenstein, mais ça sent tout de même le déjà-vu à plein nez malgré toutes les qualités de ces 92 minutes de thriller d’anticipation mâtinées d’épouvante, voire de gore. C’est dire si on brasse large… sans doute un peu trop.

Morgan_01515.CR2

Le tournage a principalement eu lieu en Irlande du Nord, en partie du tournage s’est dans une ancienne usine de Belfast et dans la forêt de Tollymore. La maison dans laquelle sont installés les personnages est quant à elle située dans le quartier de Galgorm à Ballymena, près de Belfast. L’intérieur de la demeure, à l’origine une résidence privée, a été converti en vaste maison de campagne américaine comprenant plusieurs grandes chambres avec salles de bains, une impressionnante cuisine industrielle et divers bureaux… Tous ces détails pour vous dire que les décors, les costumes, les couleurs et la photographie sont particulièrement soignés, tout comme la bande-son inquiétante à souhait. Le réalisateur a visité les laboratoires de microbiologie de l’université Queen’s afin de se documenter à propos de la génétique. Il y a découvert que ce type de recherches, bien que répandues dans la communauté scientifique, restent taboues en dehors des laboratoires et du milieu universitaire, mais que les avancées dans le domaine se font à une vitesse extraordinaire. Ce qui n’est pas forcément pour nous rassurer, et c’est là toute la problématique de ce thriller qui pose des questions utiles mais qui évitent d’y répondre en tournant au pur film d’action d’une rare violence, – âmes sensibles s’abstenir ! -.

morgane-kate-mara

Kate Mara, glaçante, réussit un numéro assez bluffant. Anya Taylor-Joy, 20 ans, révélée dans l’admirable The Witch, est parfaitement convaincante en ado qui se transforme en machine à tuer. Toby Jones, Rose Leslie, Paul Giamatti, sont au diapason de ce film tout en ambiance tendue et trouble jusqu’à que, hélas, la violence absurde se déchaîne sur l’écran pour un final gore à souhait et superflu. Curieusement, ce film, qui nous parle des émotions, n’en déclenche aucune, par la faute d’un scénario paresseux et inabouti. L’emballage technique superbe ne parvient absolument à cacher le manque d’ambition du contenu. Copie à revoir !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s