Comancheria

Texas Dangers

8E9A2360.CR2

J’avais beaucoup aimé le dernier film de 2014 signé par le britannique David Mackenzie, Les poings contre les murs. Il récidive avec ce western d’aujourd’hui qui en 102 minutes nous trace un panorama accablant de l’Amérique du XXIème siècle. Après la mort de leur mère, deux frères organisent une série de braquages, visant uniquement les agences d’une même banque. Ils n’ont que quelques jours pour éviter la saisie de leur propriété familiale, et comptent rembourser la banque avec son propre argent. À leurs trousses, un ranger bientôt à la retraite et son adjoint, bien décidés à les arrêter. Croisement très rare entre le western, la comédie, le film de braquage et le road-movie, ce moment de vrai cinéma va bien au-delà de ce que certains nommeront une réussite… c’est un bijou à voir de toute urgence.

comancheria-de-david-mackenzie_5662929

La comancheria est le nom donné à la région habitée par les Comanches avant 1860. Elle englobe l’actuel Etat du Nouveau-Mexique, l’ouest du Texas et d’autres territoires. Indiens, Latinos et Texans y cohabitent aujourd’hui. Beaucoup y souffrent de la pauvreté et d’une criminalité toujours plus impitoyable liée à la drogue. D’ailleurs, de nombreux figurants sont en réalité des habitants du Nouveau Mexique, où s’est déroulé le tournage. Le scénario du film est signé Taylor Sheridan qui a récemment écrit Sicario, et voit ces deux scripts comme les deux premiers volets d’une trilogie sur le « Nouvel Ouest ». Mise en scène minimaliste privilégiant les comédiens et la lumière naturelle, tout a été fait pour que le spectateur ressente à fois la pression (sociale, économique mais aussi physique du fait du désert et du soleil écrasant) que cette région exerce et les émotions des personnages. Le film parvient à brosser un constat social désespérant sur un mode réjouissant. Un vrai tour de force.

comancheria-casting-01

Il y a deux duos dans ce film. Les deux frères, Chris Pine et Ben Foster, aussi impressionnants l’un que l’autre. Et les deux flics, Jeff Bridges et Gil Birmingham, à la fois irrésistibles de drôlerie et bouleversants. Avec un quatuor de ce niveau, le film ne peut que voler très haut. Sans esbroufe, construit sur un scénario en béton et des dialogues savoureux, voilà un moment lumineux et surtout non manichéen car il sait à merveille effacer la frontière entre les bons et les méchants. Un des tout meilleurs films de la rentrée. Superbe !

Publicités

Une réponse à “Comancheria

  1. Excellent western de notre époque avec un « BON » esprit, tous les codes classiques du genre sont respectés. C’est hallucinant !…
    De grandes qualités chez les 4 acteurs principaux et un travail très soigné dans les prises de vue, de belles images
    Un grand film vu avec retard mais très grand plaisir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s