Le djihad en jupons

Faibles femmes ?

Bernard Pivot a écrit : Le E de femmes se prononçant A, il comprit, dès l’école, qu’avec les femmes ce serait compliqué. Si l’on en croit les écrivains et les philosophes, il n’y aurait pas plus vaste sujet que les femmes, tant elles sont mystérieuses, insondables et insaisissables. Ce ne sont pas Inès, Ornella ou Sarah qui vont démentir le propos ci-dessus. Quand on pense qu’on tenait là, enfin, des femmes capables de changer une bouteille de gaz ??? Quel gâchis !

227-terroristes-2

Tolstoï prétendait : Femmes, c’est vous qui tenez entre vos mains le salut du monde. Je n’en suis plus si sûr.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s