Chiffonniers.fr

Rentrée politique

C’est parti… et au-delà de toutes les espérances – ou de toutes les désespérances, c’est une question de point de vue. J’avais annoncé depuis belle lurette que ces Messieurs-Dames du microcosme politique franchouillard allaient nous donner du grain à moudre…mais là, ils font très fort.

Evidemment le coup de sifflet a été donné par l’annonce de la candidature de notre Nain Stressé, autrement dit N.S., le Nain Sectaire (amis du contrepet fromager, je vous salue bien !) qui tente de jouer l’homme tranquille, un rôle qui ne lui va pas du tout. Sa morgue permanente, sa prétention naturelle et son ambition dévorante transpirent à chacune de ses apparitions médiatiques… et Dieu sait qu’elles sont innombrables. Il occupe le terrain le bougre,  mais ce week-end, il s’est pas mal fait voler la vedette par Alain Juppé, appelé aussi Anciennement Jugé… Le divin chauve, tout en onctuosité, se dit toujours l’homme de la situation.

Et puis voilà le retour du «collaborateur». Virulent, aigri, fielleux (François Fielleux ?), il a littéralement passé son ex-patron au Kärcher depuis son fief de Sablé-sur-Sarthe. Il ne sert à rien de parler d’autorité quand on n’est pas soi-même irréprochable… Certes, dans sa position judiciaire, l’ex-omni-mini-président ne devrait même pas pouvoir postuler à un poste de balayeur à la Ville de Paris. Pourtant, s’occuper des affaires sales et nauséabondes… il sait faire ! Et Fillon d’en rajouter sur la dignité, en déclarant Le Président de la République ne devrait pas être un président de faits divers, prenant la parole à tort et à travers […], multipliant les petites promesses démagogiques et occupant les rubriques mondaines. En grande forme François le Ténébreux !

234-macron

Enfin, tout nouveau, tout chaud, notre «Macroncéphale» se remet en marche. Il claque la porte de Bercy et se lance dans le vide. Du coup, François II le Solitaire se transforme en homme-tronc. Il avait déjà perdu son bras gauche depuis longtemps avec les départs houleux de Montebourg, de Hamon ou de Taubira (enfin elle était surtout sa conscience de gauche) et l’opposition systématique de ceux qu’on appelle les Frondeurs. Et voilà qu’il perd son bras droit avec la démission du bel et fringuant Emmanuel, l’homme de gauche préféré de la Droite. Une démission visiblement planifiée depuis le 12 juillet. Reconnaissons tout de même qu’à gauche on fait les choses de manière plus feutrée, mais les dégâts sont comparables. La vie politique française n’est plus qu’un champ de ruines. Quand on pense qu’on avait mis en place le système des primaires pour apaiser la vie politique hexagonale… une grande réussite !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s