Panem et circenses

Médailles et burkini

La planète vit au rythme des JO de Rio. Pour l’amateur (au vrai sens du terme) de sport, c’est un moment plus que privilégié. Comme tous les quatre ans, on découvre et on se passionne pour des disciplines sinon inconnues, en tous les cas parfaitement confidentielles comme le tir à l’arc, la natation en eaux vives, le tir de vitesse au pistolet, le water-polo, le concours complet, l’omnium sur piste… la liste est longue. Autant de moments qui se révèlent plus que passionnants. Hélas, ces instants de fraternité sportive sont totalement pollués par le commentaire sportif dans son ensemble. Car, au-delà de la seule relation des événements,  que font nos médias ? Ils comptent et recomptent inlassablement les médailles. Le chauvinisme à l’état pur. Comme le définit Alain Finkelkraut dans son Petit fictionnaire illustré : Cocoricard : nouveau cri de ralliement de la France chauvine anti-drogue et anti-étrangers.

Mais nos tout petits politiques les communautarismes de tout poil, tentent de se rappeler à notre mauvais souvenir en créant de toutes pièces des polémiques qui seraient parfaitement évitables si le Grand Prix de l’Elysée ne battait son plein. Alors qu’à notre époque,  lorsqu’une mite s’attaque à un maillot de bain féminin, c’est sûrement qu’elle est au régime, ne voilà-t-il pas que les plus accros à un pseudo islamisme inventent le birkini. Une pure provocation à laquelle nos extrémistes à nous se sont empressés de répondre. Plus le piège est grossier, plus ils plongent dedans. En plus d’être navrants, ils sont très cons ! Ils ont oublié qu’on pouvait lire, il n’y a pas si longtemps que cela dans un ouvrage édifiant intitulé Catholiques des villes et des champs, cette recommandation : Il faut rigoureusement prohiber aux jeunes gens et aux jeunes filles les bains de mer. Ceux-ci ne peuvent être que prétexte à concupiscence et à débauche. L’eau de mer, c’est la salive du diable… Et d’entonner tous ensemble l’antienne rendue célèbre par la grande prêtresse Cristina Gigliotti, plus connue sous le nom de Dalida : Itsi bitsi teenie weenie petit burkini !

232-burkini

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s