Mr Gaga – Sur les pas d’Ohad Naharin

Invitation à la danse

mr gaga

L’idée de ce film est née il y a une vingtaine d’années lorsque Tomer Heymann a assisté pour la première fois à une représentation de la Batsheva Dance Company. Le cinéaste se remémore : Ma tête et mon coeur ont alors été tellement bouleversés que cela m’a fait l’effet d’un mélange explosif d’alcool et de drogues. C’est un ensemble de mouvements, de musique, d’énergie, de sexualité, de sensualité et de danseurs dont on pourrait tomber fou amoureux sans même pouvoir l’expliquer. Depuis ce jour-là, je suis devenu un fan obsessionnel de la danse de la Batsheva. Ce documentaire lumineux en est la preuve vivante. Et l’adjectif est bien choisi car ces 103 minutes sont le témoignage évident de l’énorme vitalité qui habite Ohad Naharin et ses danseurs. Voici donc  l’histoire fascinante du célèbre chorégraphe de la Batsheva Dance Company, dont les performances dégagent une puissance et une beauté inégalées. Le film nous dévoile le processus créatif d’un chef de file incontesté de la danse contemporaine, l’invention d’un langage chorégraphique unique et d’une technique de danse hors-norme appelée « Gaga ». Des racines de sa vocation à son accession à la gloire, de home movies parfois bouleversants en performances captées avec une énergie cinématographique contagieuse jusqu’au vertige, la splendeur gymnique, politique, poétique de son travail laisse des traces indélébiles. Vous adorerez ce documentaire, la leçon de lâcher-prise donnée par cet artiste magnifique et cette multitude d’extraits (souvent trop brefs) de ballets plus formidables les uns que les autres.

mr gaga-

C’est en 2008 que le chorégraphe  laissa finalement entrer le metteur en scène dans son univers après plusieurs refus :  Depuis ce jour, je ne l’ai plus quitté. Je l’ai suivi dans ses cours de danse Gaga, ses créations, sa vie personnelle… mais la chose la plus fascinante a été d’obtenir le secret du travail d’Ohad Naharin avec ses danseurs. Durant sept ans, nous avons suivi Ohad avec notre équipe aux États-Unis, en Israël, aux Pays-Bas, en Grèce, en Suède et au Japon. Nous avions également à notre disposition plus de 650 heures d’images d’archive réunissant le travail fascinant de ce créateur durant ces trente dernières années. Mais le film est incroyablement enrichi d’images d’archives personnelles étonnantes :  sa première audition pour la Batsheva, ses premiers solos à New York, des photos de lui dansant dans le jardin de ses parents, des enregistrements de la Guerre de Kippour…  Le succès de ce film est en partie dû au fait que les spectateurs peuvent s’identifier à l’histoire d’Ohad qui, via son art, se bat pour son pays. Certains spectateurs pensaient ne pas apprécier la danse et ont exprimé après coup leur envie de voir un spectacle de la Batsheva et c’est vraiment génial, confie Tomer Heymann. Un documentaire tout en mouvement.

mrgag

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s