Apprentice

La ligne verte

apprentice_5606115

C’est à Boo Junfeng (Caméra d’Or en 2010) que l’on doit ce drame très original venu de Singapour. Aiman officie dans une prison de haute sécurité. Rahim, le bourreau en chef, y accompagne les derniers jours des condamnés. Rapidement, il prend le jeune gardien sous son aile et lui apprend les ficelles du métier. Aiman s’avère être un exécutant très appliqué, mais sa conscience et ses véritables motivations le rattrapent peu à peu… 96 minutes sous haute tension qui pose beaucoup de questions sur la peine de mort mais qui se garde de prendre parti et donc d’y répondre. Troublant et dérangeant.

-

Contrairement à la plupart des films sur la peine de mort, le héros d’Apprentice est un homme qui revêt l’uniforme et qui participe à ce rituel. Même si Boo Junfeng est opposé à la peine de mort, il n’a pas voulu que son film prenne position sur le sujet. Le cinéaste a davantage cherché à sensibiliser les gens de la manière la plus objective possible pour qu’ils puissent élaborer leur propre réflexion. Et c’est bien là, à la fois l’originalité et la force de ce film très lent et intimiste. Il y a eu beaucoup de films sur l’univers carcéral, mais très peu sur le processus de la peine de mort et encore moins souvent à travers le regard d’un gardien. Le tournage a eu lieu dans la prison Laragan (la prison interdite) qui est à la fois un personnage à part entière du film et une représentation spatiale de l’état mental du héros. L’ensemble nous donne un film nocturne, désenchanté mais, malgré son sujet délicat, sans aucun pathos. Un film envoûtant.

apprentice_0Les acteurs dont les noms nous sont inconnus, Fir Rahman, Wan Hanafi Su, Ahmad Mastura, sont tous remarquables de présence et de justesse. A noter également un formidable travail sur le son qui participe largement à l’étouffement que l’on ressent d’un bout à l’autre : huis-clos carcéral, enfermement du personnage principal dû à son passé, répétition systématique des séquences, etc. C’est passionnant, rigoureux, sobre et ça va bien au-delà de la simple chronique sur la faute et le poids du regret. Complexe et poignant. Un des films à voir en ce moment.

Publicités

Une réponse à “Apprentice

  1. beau film, vu à cannes, qui fait aussi réfléchir à un problème posé d’une manière différente

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s