Tout pour être heureux

Papa pas poule

Tout

Cyril Gelblat s’était fait remarqué en 2007 avec son premier film Les Murs Porteurs. 9 ans après, il revient avec cette comédie dramatique douce amère adaptée très libre du roman de Xavier de Moulins, Un coup à prendre. 97 minutes plus ambitieuses qu’il n’y paraît de prime abord et qui sont loin de décevoir. Antoine, bientôt quarantenaire, dilettante, égoïste et insatisfait ne s’est jamais réellement senti investi d’une mission pour s’occuper de ses filles, âgées de 5 et 9 ans. Infantilisé par sa femme Alice, Antoine n’arrive pas à trouver sa place dans son foyer et décide subitement de la quitter pour une histoire sans lendemain. Lorsqu’Alice lui confie leurs filles quelques jours par surprise, Antoine va se retrouver sur un continent inconnu. Et alors qu’il était incapable d’assumer son rôle de père à l’intérieur du noyau familial, il va finir par devenir une véritable « mère juive ». Après avoir quitté sa femme par nostalgie de sa liberté d’antan, le nouvel Antoine va se retrouver confronté à une nouvelle nostalgie, celle de sa vie de famille… Une des belles surprises du moment.

tout pour

Tout sonne juste dans ce film, les dialogues ciselés, la mise en scène sobre mais qui sait poser sa caméra là où il faut pour saisir la plus subtile des expressions des personnages, en particulier des deux formidables petites filles, les situations à la fois réalistes mais qui restent empreintes de poésie, l’émotion et le rire qui s’entremêlent avec harmonie… je le répète une vraie réussite. Voici donc  une étude de mœurs qui interpelle autant qu’elle émeut en abordant avec délicatesse des thèmes graves comme l’insatisfaction, l’épanouissement personnel, la paternité. Une comédie française qui sait n’être ni caricaturale ni manichéenne… c’est à marquer d’une pierre blanche. Une vraie belle idée de cinéma qui traite d’un sujet de génération à la mode, en trouvant un ton original et surtout, l’ensemble est servi par un casting épatant.

Tout p

Manu Payet trouve encore un registre nouveau qu’il assume parfaitement. Un acteur qui me surprend en bien à chacune de ses apparitions. A ses côtés… ou plutôt face à lui, deux comédiennes chevronnées Audrey Lamy et Aure Atika, toutes les deux aussi sobres que justes. Pascal Demolon, Bruno Clairefond, Joe Bel, et Vanessa Guide complètent la distribution. Mais tous les yeux se tournent avec admiration vers les petites Rafaèle Gelblat, Jaïa Castelgirone, 9 et 5 ans, qui sont extraordinaires… et je pèse mes mots. Si elles trouvent de jolis rôles et qu’elle sont bien dirigées dans la suite de leur carrière, ça nous promet deux très belles actrices. Donc, vous l’avez compris, je ne peux que recommander ce joli film dont on sort heureux… le titre tient ses promesses.

Publicités

Une réponse à “Tout pour être heureux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s