Royal Orchestra

Musique et humanisme

Royal_Orchestra

Heddy Honigmann est une documentariste particulièrement réputée dans le monde, l’ensemble de son œuvre a déjà été récompensé du Prix The Living Legend au Festival International du Film Documentaire d’Amsterdam. Ce ne sont pas ces superbes 94 minutes dans les pas d’un des plus beaux et plus anciens orchestres du monde qui terniront son palmarès. Pour célébrer son 125e anniversaire, le prestigieux Orchestre Royal du Concertgebouw d’Amsterdam part en tournée à travers le monde. Ce documentaire suit les virtuoses à Buenos Aires, Soweto et Saint-Pétersbourg. Il nous fait partager leur quotidien loin de leurs familles et leur communion avec le public en partant aussi à la rencontre des auditeurs et spectateurs, réunis par la même passion pour la musique. Voilà un documentaire rare, émouvant, parfois drôle, mais qui a su dépasser de très loin les limites du genre.

royalorchestra

La réalisatrice ne s’est pas contentée de se mettre dans les pas des musiciens de l’orchestre, mais a su trouver des angles nouveaux à ce type de documentaire. En effet, un important travail préparatoire de recherches a été effectué avant chaque déplacement : Pour chaque ville, les recherches étaient faites des mois en avance, explique-t-elle. Avec la productrice, accompagnée d’un producteur local, nous arrivions sur place toujours beaucoup de temps en amont pour faire connaissance avec les spectateurs que nous avions trouvés, en chercher d’autres, visiter les lieux où on allait filmer, essayer de prendre les meilleures places pour nos deux caméras et pour nos spectateurs… En outre, elle a profité de certains des voyages pour lier la vie privée des musiciens à des périodes importantes de l’Histoire contemporaine, à travers notamment la visite de lieux de mémoire, comme par exemple, le Parc de la Mémoire à Buenos Aires. Rassurons ceux qui, parmi mes lecteurs, ne seraient pas des mélomanes avertis, ce film les réjouira tout autant que les aficionados de la « grande » musique. Car oui, la musique est toujours grande quand elle bouleverse, subjugue, sublime les sentiments et devient un langage commun à tous les habitants de notre planète. Un seul bémol pour moi, (dans un film musical, il en fallait bien un), on peut regretter que le film ne rende pas assez compte de la dimension collective du travail d’un grand orchestre. Mais je pinaille, j’ergote, je chipote… allez-y, vous ne le regretterez pas.

royal

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s