Eperdument

Au risque de tout perdre

eperdument_0

Pour son deuxième film (après Juliette en 2012) Pierre Godeau nous propose l’adaptation du roman Défense d’aimer de Florent Gonçalves, édité en 2012, qui raconte l’histoire vraie d’un directeur de prison ayant noué une relation amoureuse avec une détenue. 110 minutes de tension extrême en milieu carcéral pour un beau film sans doute dérangeant; mais servi par un couple d’acteurs +++. Certes le pitch tient sur un timbre poste, Un homme, une femme. Un directeur de prison, sa détenue. Un amour impossible, mais le cadre original et l’interprétation valent le déplacement. 

img29909

Cette histoire vraie de la passion interdite d’un gardien de prison et d’une détenue a été tournée au sein d’une véritable prison, celle de la Santé, au sud de Paris. Le réalisateur a ainsi pu profiter d’un cadre plus vrai que nature pour recréer le contexte de cette histoire d’amour hors du commun. Cet espèce de choc des phantasmes est mis en scène avec soin, exigence et surtout beaucoup de sensibilité. Pas de musique parasite, des dialogues précis, des caractères bien dessinés, une histoire forte… on peut sans doute faire des reproches à ce film, on peut ne pas être en empathie avec les personnages et ne pas comprendre leurs motivation profondes, mais on est à la fois touché par ce duo d’acteurs convaincus et convaincants et troublé par l’aspect ambigüe de cette amour tragique.

éperdument

Guillaume Gallienne et Adèle Exarchopoulos transcendent cette histoire de passion impossible, par leur présence, leur charisme et leur talent. Elle est en fusion permanente, c’est une des nouvelles passionaria du cinéma français. Lui, l’électron libre de la Comédie Française, sait décidément tout faire. Quel acteur magistral ! Certaines des femmes à l’affiche du film, dans de petits rôles, sont d’anciennes détenues qui ont pu apporter leur vécu et une certaine spontanéité au moment du tournage. Le plan final, avec son absence de réponse claire, valide jusqu’au bout la vraie force de séduction de ce film. Ce nouveau drame sur le thème de l’amour impossible méritait bien un film. Le voilà.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s