Bang Gang – Une histoire d’amour moderne

Froid ? Moi, jamais !

bang-gang-a-modern-love-

C’est le premier long-métrage de la jeune Eva Husson. L’idée du film lui a été inspirée par un fait divers qui s’est déroulé en 1999 aux Etats-Unis dans une petite ville de classe moyenne et qui l’a beaucoup marqué. Elle avait 22 ans à cette époque et les adolescents de ce fait divers lui semblaient très proches du groupe auquel elle avait appartenu lorsqu’elle avait cet âge. Les faubourgs aisés d’une ville sur la côte atlantique. George, jolie jeune fille de 16 ans, tombe amoureuse d’Alex. Pour attirer son attention, elle lance un jeu collectif où sa bande d’amis va découvrir, tester et repousser les limites de leur sexualité. Au milieu des scandales et de l’effondrement de leur système de valeurs, chacun gère cette période intense de manière radicalement différente. Ce n’est évidemment pas le côté sexuel qui intéressait Husson avant tout notre cinéaste, mais plutôt la question de comprendre pourquoi ces jeunes « normaux » avaient pu aller aussi loin. Après les 98 minutes de projection, on se pose toujours cette question.

Bang

Sans nier les qualités intrinsèques de film, le scénario pèche par l’absence de contexte et le complet manque d’empathie que l’on ressent pour ses personnages, qui manquent autant de réalité que de profondeur. Leurs sentiments sont à la limite du compréhensible et ils nous ennuient très vite avec leurs problèmes de « riches ». Ils sont beaux, ne connaissent pas de problèmes dans la vie sinon d’être fous de leurs corps et surtout de celui des autres. Ils sont trop lisses pour qu’on trouve la moindre aspérité à laquelle s’accrocher. La seule chose qu’on apprend, somme toute, c’est que notre belle jeunesse bourgeoise n’a pas froid aux yeux… et ailleurs non plus, c’est le moins qu’on puisse dire. Je sais que l’action de déroule durant la canicule… mais tout de même. Le tournage en lumière naturelle tout comme la performance des jeunes comédiens sont tout à fait réussi. Il manquait somme toute peu de chose pour qu’on y croit vraiment.

bang-gang_0

A part Finnegan Oldfield qui est en train de se faire un nom (dernière apparition remarquée dans Les CowBoys) le casting est constitué de novices dont je garderai trois noms prometteurs, Marilyn Lima, Daisy Broom et Lorenzo Lefebvre. Alors dans ce film, tout les ingrédients d’un cocktail sulfureux sont réunis : sexe, drogue, alcool, partouzes (… ah oui, maintenant on dit « bang gang ») et même maladies vénériennes… (le retour de la morale !)  bref, la totale. Je pense que le film ne manque pas de bonnes intentions, mais un trop grand nombre tombe à plat du fait du manque de charisme des personnages. La provoc en devient presque naïve voire aseptisée. Un comble !

Publicités

Une réponse à “Bang Gang – Une histoire d’amour moderne

  1. Ah j’hésitais car j’avais vu la bande annonce mais je savais pas trop à quoi m’en tenir ! Bon c’est pas la priorité du moment alors !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s