La vie très privée de Monsieur Sim

Dialogue avec mon GPS

la vie très p

Le Nom des gens, Télé Gaucho, c’était déjà lui, Michel Leclerc, deux moments épatants de la comédie made in France. En voici un autre, plus mélancolique, où solitude est le maître-mot… mais c’est un régal. Monsieur Sim n’a aucun intérêt. C’est du moins ce qu’il pense de lui-même. Sa femme l’a quitté, son boulot l’a quitté et lorsqu’il part voir son père au fin fond de l’Italie, celui-ci ne prend même pas le temps de déjeuner avec lui. C’est alors qu’il reçoit une proposition inattendue : traverser la France pour vendre des brosses à dents qui vont « révolutionner l’hygiène bucco-dentaire ». Il en profite pour revoir les visages de son enfance, son premier amour, ainsi que sa fille et faire d’étonnantes découvertes qui vont le révéler à lui-même. L’histoire d’un dépressif joyeux portée par l’incroyable Jean-Pierre Bacri, bourrée d’idées et de surprises… de quoi digérer un réveillon trop arrosé et commencer l’année par un bon moment de cinéma. 

la vie très

En 1960, Pierre Daninos faisait d’un homme sans intérêt, d’une personne sans histoire, d’un être quasi transparent le héros de son roman Un certain Monsieur Blot. J’ai un peu retrouvé cet esprit dans ces 100 minutes inspirées du roman éponyme de Jonathan Coe. Le protagoniste principal est un dépressif mais qui a un fort désir de s’en sortir, un homme émouvant qui fait écho à la solitude de chacun. L’histoire très originale s’apparente à un parcours initiatique inhabituel en forme de road-movie. Le film, comme le roman, fonctionne donc sur cette idée selon laquelle il faut se perdre pour se retrouver et en profite au passage pour tourner en dérision nombre d’outils de communication de la société contemporaine (Facebook, Skype, le GPS) en montrant à quel point nous vivons dans une société multipliant ces média tout en isolant et fragilisant davantage les individus. L’errance de Monsieur Sim conduit notre anti-héros de la « France moche », la France des ronds-points absurdes, des zones industrielles et des zones commerciales infinies, qui se ressemblent toutes, mais aussi des centres villes où l’on retrouve la même zone piétonne avec les mêmes enseignes, vers un univers plus lumineux jusqu’à un final solaire sur un bord de mer quasi hollywoodien… en résumé un voyage de l’ombre vers la lumière. Malgré quelques baisses de régime, cette chronique sociale drôle et grave à la fois, tragicomédie constamment entre rire et larme, nous entraîne dans une réflexion sur les choix de vie que nous faisons… ou que nous ne faisons pas

la vie

Bien évidemment, le film repose sur Jean-Pierre Bacri, un acteur rare et génial. S’il fallait encore vous en convaincre, suivez Monsieur Sim sur son nouveau chemin de vie. Mais il est admirablement entouré par les apparitions de Mathieu Amalric, Valéria Golino, Linh-Dan Pham, Isabelle Gélinas, Vimala Pons, Félix Moati, Vincent Lacoste ou Carole Franck tous au parfait au diapason de la musique de Vincent Delerm. Je sais que Bacri est un acteur qui divise les spectateurs. Il est ce film, alors à vous de juger.

Publicités

Une réponse à “La vie très privée de Monsieur Sim

  1. De tendresse en agacements , de situations totalement foutraques en nostalgie des souvenirs , un puzzle , un long ruban de vie qui s’enroule et se déroule comme un escargot qui comme Bacri porte sa maison sur son dos et puis des rebonds là où on ne les attend pas …..
    Un maelström de sentiments qui ne nous laisse pas en repos un instant
    Le scénariste aurait pu éviter de mettre l’île de Capraïa au sud de l’Italie ou inventer un autre nom !……et la scène de la photo de Luigia avec le père est malvenue mais bon …..
    Je ne suis pas fan du « bougon looser » JPB mais il y a là un mélange de joie et de gravité assez réjouissant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s