Baby Sitting 2

Triple bof !

baby 2

On ne change pas une équipe et une recette qui gagnent. C’est sans doute ce que se sont Nicolas Benamou et ses amis pour fabriquer ces 93 minutes dans le genre navrant. Mais il y a un public pour ça et les près de 2,5 millions de spectateurs qui ont vu le premier volet d’il y a deux ans. Avec ce naveton grandeur nature on en est déjà à 1,3 millions de pigeons après deux semaines d’exploitation. On s’interroge ! Sonia souhaite présenter Franck à son père, Jean-Pierre directeur d’un hôtel écologique au Brésil. Toute la bande s’y retrouve ainsi pour y passer des vacances de rêve. Un matin, les garçons partent en excursion dans la forêt amazonienne. Jean-Pierre leur confie sa mère acariâtre Yolande. Le lendemain, ils ont tous disparu… On a juste retrouvé la petite caméra avec laquelle ils étaient partis. Sonia et son père vont regarder cette vidéo pour retrouver leur trace… Pipi, caca, bite, couilles, tout l’attirail potache du film trash y passe. Déjà c’est insupportable, mais le pire, c’est le faux found footage qui excuse sans doute toute la médiocrité de la réalisation, et qui provoque une nausée quasi permanente chez le spectateur. Found footage de gueule !

B

Quand on pense que les scénaristes ont mis plus d’un pour pondre cet immense n’importe quoi… Alors quoi de neuf dans ce numéro bis ? Rien ou presque. Exit la bonne banlieue de l’ouest-parisien et le couple Jugnot/Coureau, au profit (ou au débit) du Brésil et de Christian Clavier. Exit le « baby » pour une mamie indigne, exit les grandes surfaces et la fête foraine remplacées par le village vacances et la road movie dans la jungle… Mais en vérité tout est identique ou presque. Et, je le répète, ce qui ne change pas, c’est l’indigence et l’invraisemblance du scénario ainsi que le procédé exécrable de la réalisation. Un mot sur la manière très limite, quasi homophobe, de présenter une tribu d’indiens d’Amazonie d’opérette, certes, mais tout de même. Ce film pue la recette du succès à plein nez, d’ailleurs le choix du titre qui n’a rien à voir avec l’intrigue (?) en est la preuve la plus évidente. Car tout de même, choisir ce titre alors qu’il n’y a ni Sitting ni Baby, on ne me retirera pas de l’idée que ça sent un peu l’arnaque. On sait que le trio de scénaristes n’a pour le moment pas commencé à écrire Babysitting 3 car il préfère attendre de voir si le second volet marche bien au cinéma. C’est vous dire qu’on n’est pas sorti de l’auberge de la médiocrité.

Baby

Philippe Lacheau, Tarek Boudali et Julien Arruti, les trois scénaristes en question,  font aussi l’acteur (en l’occurrence, le mot est un peu fort) dans leur propre film. Ce n’est pas ma tasse de thé, mais visiblement, il y en a que ça amuse)  Christian Clavier est visiblement là pour le cachet.  Vincent Desagnat, toujours aussi pénible, Valériane de Villeneuve, grimée et vieillie fait un numéro plutôt drôle en grand-mère indigne, Alice David, Elodie Fontan et Elisa Bachir Bey, les trois potiches de service qui à défaut d’avoir du talent, ont une plastique irréprochable. A noter les apparitions assez amusantes de Jérôme Commandeur et Valérie Karsenti… Donc beaucoup de monde mais pas grand chose à se mettre sous la dent… Du cinéma fast-food pour séance pop-corn. Du cinéma Primpéran. Beurk !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s