Peste, choléra et disciplines associées

Election : opération par laquelle des citoyens libres se choisissent des maîtres

Jour de vote, dimanche de scrutin, ce soir, sur les plateaux télé, on va sortir les fourchettes et les couteaux, les petites phrases assassines, les bons mots inutiles, les postures républicaines et les mensonges en rafale. De toutes les façons, nous constaterons une fois de plus comme James Freeman Clarke, que la différence entre le politicien et l’homme d’Etat est la suivante : le premier pense à la prochaine élection, le second à la prochaine génération.

Mais avant les Français, enfin une partie d’entre eux, se seront rendus aux urnes. Et l’expression à la mode, c’est « choisir entre la peste et le choléra« . Dans le Sud-Ouest on essaiera surtout de « voter » contre la grippe aviaire.

18 SOCIALISTES

C’est ce dimanche aussi qu’on va pouvoir compter les vrais républicains. Car on entend ce vocable galvaudé un peu partout : au FN d’abord qui continue de confondre « républicains » et « nationalistes », à gauche peu ou prou réunie (évidemment beaucoup trop tard, on comptera les cadavres ce soir) où on se retrouve une fois de plus, la queue entre les jambes à voter pour l’adversaire, et à l’ex UMP dont les candidats aux Régionales ne reconnaissent même plus leur propre président, qui a choisi de baptiser son nouveau parti du nom, trop prétentieux en l’occurrence, de « Républicains ». Reste à le prouver et le roi du « Ni-Ni » à du chemin à faire.

17 2EME TOUR

Et pourtant, des lueurs d’espoir apparaissent du côté du Palais Bourbon où, dans l’indifférence générale, nos députés ont adopté à l’unanimité deux propositions de loi à forte dominante sociale. L’une veut lutter contre le gaspillage alimentaire au bénéfice des plus pauvres, l’autre, sur une proposition d’ATD Quart Monde, permettra d’expérimenter un dispositif de territoire zéro chômage. Comme Michel Bouthot rêvons : L’espoir a les yeux brillants.

19 COP21

Du côté de la COP 21, on a joué les prolongations pour arriver à un accord sur un texte où il y a forcément à boire et à manger. Les termes sont ambitieux : limitation du réchauffement climatique à 1,5°, 100 milliards par an de base pour le financement, … mais ces mesures fortes ne seront pas juridiquement contraignantes !?! Alors on ne peut que saluer l’implication de la société civile,  les ONG, la coalition des villes et régions, les entreprises, le monde financier, les investisseurs… Oui, là aussi, des lueurs d’espoir hélas vite éteintes quand on apprend qu’outre Atlantique Dow Chimical et DuPont ont annoncé leur fusion. Pour mémoire, le premier, associé à Monsanto à la triste réputation, a, d’une part, fourni le funeste « agent Orange » utilisé pendant la guerre du Viet-Nam comme « défoliant », et, d’autre part, a racheté l’Union Carbide, responsable de la catastrophe de Bhopal en 1984 en Inde… Le second, DuPont, a été condamné par la justice américaine à 16,5 millions de dollars pour avoir dissimulé la toxicité de composants chimiques composant le Teflon, puis à 300 millions de dollars pour les victimes de ces mêmes composants… C’est Woody Allen qui conclura à ma place : L’humanité est à un croisement : un chemin mène au désespoir, l’autre à l’extinction totale. Espérons que nous aurons la sagesse de savoir choisir. Messieurs, vous avez beaucoup parlé, maintenant AGISSEZ !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s