Un petit tour à la campagne

C’est reparti pour un tour

Ouais ! Voilà les régionales qui pointent leur nez ! Chic, on va se marrer ! Le ban et l’arrière ban de notre personnel politique sont en ordre de bataille, les dents des ambitieux rayent déjà les parquets des Conseils Régionaux, la valse des « y’a qu’à faut qu’on » entame son tourbillon, les noms d’oiseaux commencent à voler bas… bref, tout le folklore électoral se met en branle et on en prend pour six semaines. L’horreur ! Heureusement, tout ce beau (?) monde va nous abreuver de petites phrases, de bons mots, de mensonges énormes, de postures aux confins du ridicule, Emef et moi, nous nous en pourlèchons les babines d’avance.

Et on ne perd pas de temps. On démarre au quart de tour. Et notre première victime s’appelle… le temps d’ouvrir l’enveloppe… François II le Corrézien dit l’Audacieux ou le Pusillanime selon les jours et les événements. Et le voilà au mieux de sa forme dans son grand numéro du consensus à tout prix… sa devise : il ne faut pas cesser le consensus (amis du contrepet, je vous salue bien !).

231CONFIANCE

Et comme le bonhomme est une réincarnation de Protée en personne, le Dieu grec de la métamorphose, pour la sortie du nouvel Astérix, il s’est même mis sur son 31, de peur que le ciel électoral ne lui tombe sur la tête.

234ASTERIX

Côté « Ripoublicains », les couteaux sont tirés depuis longtemps, et, comme ce dessin… (que dis-je cette fresque qui relève de l’antique), nous le prouve, rien n’est simple, même chez les Chiraquiens… eh oui, il y en a encore.

229CHIRAQUIENS

Enfin, pas de semaine sans parler de la Marine et de ses p’tits gars. Pour sa part, elle est en campagne permanente. Et comme ni le ridicule ni la honte n’ont de prise sur elle, elle fait son marché aux électeurs partout où il y a des voix à tirer et des naïfs à mystifier. Les esprits faibles ne manquent pas dans ce pays et ils sont maintenant légion à succomber aux chants des nauséabondes sirènes nationalistes.

233MUSULMANS

Par contre, quand on lui propose de débattre avec des gens de son acabit, elle se défile piteusement, comme jeudi dernier en laissant le fauteuil que France 2 lui avait préparé amoureusement. Pour la châtelaine clodoaldienne, la démocratie, oui ! A condition de ne pas avoir à faire aux contradicteurs. Poutine et Kim Jon- Un n’ont qu’à bien se tenir, il y a de la concurrence.

236DES PAROLES

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s