Asphalte

La comédie du désespoir

55d5ded174934

Depuis 2007 et son étonnant J’ai toujours rêvé d’être un gangster, Samuel Benchetrit ne nous avais jamais rien offert d’aussi formidable… et d’aussi, décalé. Un immeuble dans une cité. Un ascenseur en panne. Trois rencontres. Six personnages. Sternkowtiz quittera-t-il son fauteuil pour trouver l’amour d’une infirmière de nuit ? Charly, l’ado délaissé, réussira-t-il à faire décrocher un rôle à Jeanne Meyer, actrice des années 80 ? Et qu’arrivera-t-il à John McKenzie, astronaute tombé du ciel et recueilli par Madame Hamida ? Un pur bonheur pour qui aime le non-sens, l’absurde et l’humour noir. C’est mon cas. Et comme en plus c’est porté par des acteurs formidables… c’est le pied !

maxresdefault (4)

Parler de la banlieue à travers des personnages originaux, voilà le défi relevé par Benchetrit. défi relevé haut la main. Il parvient à nous faire rire alors que tout est gris, glauque et sordide pendant les 100 minutes de cette comédie désespérée. Selon lui, il s’agit de trois histoires de chute. Comment peut-on tomber – du ciel, d’un fauteuil roulant ou de son piédestal – et être récupéré ? Trois histoires qui ne se croisent jamais, trois couples qui se forment contre toute attente : l’actrice en rupture de rôle et le jeune glandeur, la vieille dame et l’astronaute, et, l’handicapé et l’infirmière. Seul le hasard les réunissent pour un moment de grâce sans lendemain. Et pourtant, on rit et de bon cœur de ces solitudes poignantes tout en lien invisible, en silences et en regards. Humour mélancolique, totale originalité, interprétation incroyable… un Asphalte à parcourir de toute urgence.

asphalte-samuel-benchetrit-tassadit-mandi-michael-pitt

Et alors le casting !!! Isabelle Huppert en tête (a-t-on le droit de rater un film avec cette comédienne majuscule ? La réponse est NON !) Gustave Kervern décidément un grand acteur hors-norme. Valéria Bruni-Tedeschi qui, en quelques apparitions, met en place un vrai personnage. Tassadit Mandi, impayable, Jules Benchetrit, (fils de) la révélation et Michael Pitt, en direct d’Hollywood, qui, affublé d’un maillot de l’OM entrain de partagé un couscous avec une vieille maghrébine, joue le jeu avec une conviction étonnante dans un emploi à mille lieues de son registre habituel. Croyez moi, tout cela est à voir d’urgence.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s