Valls super star

Y’en a que pour lui !

Soyons chronologiques car, durant cette 35ème semaine de l’An de Grâce 2015, on a pu observer notre Catalan d’Evry pratiquer le changement, cher à François II le Corrézien, à géométrie variable. D’abord, il y a huit jours, son discours brûlant de la Rochelle en clôture des Universités d’Eté du PS… en tout cas de ce qu’il en reste. En miettes le PS, dispersé façon puzzle, pulvérisé. Il ya quasiment autant de tendances qu’il y a d’adhérents. J’exagère ? A peine ! Alors le beau Manuel, au mieux de sa forme… de ses formes, a fait feu de tous bois… et ça donne chaud. Sa chemise n’ a pas résisté à ses efforts surhumains à vouloir convaincre à tout prix, à vouloir réconcilier l’inconciliable, à vouloir réparer l’irréparable. Ce qui m’étonne, c’est que son entourage proche, vues la chaleur ambiante et la propension de leur « rock-star » à s’échauffer tout seul, n’est pas prévu une liquette de rechange ??? Au moins, on ne dira pas que notre Premier Ministre change d’affaires sans arrêt, contrairement à Sarko le petit qui n’a que l’embarras du choix, surtout face aux juges. En tout cas, au PS on est pour la transparence : la preuve !200VALS

Deuxième variante dans le droit fil du changement annoncé par François II le Pusillanime : la Valls hésitation devant le problème des migrants. Un coup t’en veux, un coup t’en veux pas ! Notre cher Manuel ne sait pas sur quel pied danser. Accueil ou pas ? Quota ou pas ? Humanité ou intransigeance ? Droite ou gauche ? En voilà des dilemmes sur lesquels il a eu bien du mal à trancher. Je ne suis même pas sûr qu’à l’heure actuelle, ce soit devenu très clair dans son esprit.201MIGRANTS

Enfin, dernière facette du changement tant espéré par François II l’Audacieux, la nomination au poste de Ministre du travail. And the winner is… une quasi inconnue, Myriam El Khomri, 37 ans et toutes ses dents que l’on aperçoit largement vu le sourire affiché après cette nomination. Ce choix est beaucoup plus malin qu’il n’y paraît : elle n’est pas connue du grand public, elle n’a donc aucune raison d’être mal accueillie par les Français dont la principale attente est le renouvellement du personnel politique. En nommant Myriam El Khomri, François Hollande laisse entendre qu’il souhaite en finir avec les élites traditionnelles du PS et il a donc profité de cette occasion pour faire émerger une proche et surtout, une femme à l’image sociale ancrée, sous couvert de faire de la place à la jeunesse, à la féminité et à la diversité. François et Manuel, les rois de l’immobilisme qui ne dit pas son nom. Petits futés va !

202EL KHOMRI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s