Politique et proctologie

Les enc… comptez-vous !

C’est l’été et l’information politique a tendance à, elle aussi, prendre quelques vacances. Il est donc difficile de trouver une ligne directrice, un fil rouge, une idée dominante à ce type de chronique. mais cette semaine, il me semble avoir choisi un thème qui ne manque pas de fondement… (cf. mon titre).

Observons l’actualité de notre belle France à travers l’anuscope cher au proctologue et avec la mauvaise foi qui me caractérise, avec entre autres, la mise en examen de Patrick Buisson, le roi de l’enregistreur clandestin, la longue garde à vue de Pierre Giacometti, un des plus fidèles conseillers du « nain à ressort » lorsqu’il sévissait au 255 du Faubourg Saint-Honoré, et les mises en cause de six autres conseillers, dont Claude Guéant, Xavier Musca et Emmanuelle Mignon, qui nous font mieux comprendre comment le système des sondages (… quand je vous parlais de proctologie…) fonctionnait à l’Elysée entre 2008 et 2012. Le partenariat entre le « Château » et la société de Patrick Buisson avait été entériné, en 2007, par Emmanuelle Mignon, alors directrice de cabinet de l’ex-mini-omni-président, sans aucun appel d’offres. Ce qui est en cause aujourd’hui, c’est donc le non-respect des marchés publics, l’absence d’appels d’offres obligatoires au-delà de contrats de plus de 90.000 euros par an. En attendant, c’est vous et moi qui avons payé les lubies « sondagières » de Nico la Loose… Qui donc l’a eu dans le c… ?

Emoi, émoi, émoi du côté de Dijon avec la disparition brutale du Maire, Alain Millot, qui était le suppléant de François Rebsamen qui lui avait cédé son fauteuil une fois nommé Ministre du Travail. Le conseil municipal se réunira lundi 10 août pour élire son nouveau et Rebsamen le tenace compte bien à la fois, reprendre sa place mais aussi conserver son ministère. Et c’est bien là que le bât blesse, car l’homme n’est pas en odeur de sainteté du côté de Matignon, aussi, le Catalan d’Evry vient-il de faire un rappel au règlement en matière de cumul des mandats. Et pan sur le Rebsamen ! Il faudra choisir entre la moutarde, le pain d’épices et la saveur plus amère de la courbe du chômage. Curieusement le bruit court qu’un des chouchous du Président, Jean-Yves le Drian, actuel ministre de la Défense serait autorisé à cumuler son portefeuille et le siège Président de la Région Bretagne en cas d’élection en décembre prochain ??? On s’interroge ! Les enc… comptez-vous !

185REBSAMEN

Tiens les Régionales parlons-en ! And the winner is… était hier la phrase à la mode à la sortie de l’ultime Conseil des Ministres avant les vacances gouvernementales. Il fallait effectivement désigner (même, si pour faire taire les déçus… on murmure dans les couloirs du pouvoir que rien n’est définitif ???) les capitales des 13 nouvelles régions. Aucune surprise et beaucoup de rancœur chez les laissés pour compte comme Montpellier, Amiens, Caen ou Besançon. Mais rassurons-nous, des tractations âpres et serrées sont en cours afin de distribuer ici ou là quelques directions comme la Culture, l’Agriculture ou la Chambre régionale des Comptes aux villes « oubliées ». Le but de l’exécutif est de faire en sorte que les effectifs relevant de l’Etat dans les villes « rétrogradées » restent relativement stables ou enregistrent de faibles variations selon Matignon. Donc toujours autant de fonctionnaires et on est en droit de s’interroger sur les économies que devait engendrer cette transformation du paysage hexagonal. Bien au contraire, afin de n’écorner aucun pré-carré d’élu on crée des postes comme celui de Présidents Délégué, qui se situeront entre le Président et le Vice Président… L’administration adore le mille-feuilles !

Enfin et pour conclure cette petite liste d’outrages politiques organisés, sachez frères et sœurs que nous ne serons pas les derniers à subir la folie sodomite de ceux qui nous gouvernent puisque notre bon vieux timbre va franchir la barre symbolique des 80 centimes au 1er janvier prochain. La Poste constatant que nous n’envoyons plus assez de courrier a décidé d’en augmenter le prix de près de 4% un an après les 7% de 2015… C’est ce qu’on appelle traiter le mal par le mal, ou je ne m’y connais pas ! Ne pas oublier que le pal est un supplice qui commence bien et qui finit mal. Aïe donc !

184TIMBRES

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s