The Humbling

Naufrage d’un grand

the-humbling

Barry Levinson ne m’a plus enthousiasmé depuis Rain Man et Des Hommes d’influence, soit les années 89 et 98… c’est dire ! Cette fois, le scénario a été adapté à partir du roman éponyme (Le Rabaissement en français) de Philip Roth datant de 2009. Titre prémonitoire sans doute. Célèbre comédien de théâtre, Simon Axler sombre dans la dépression au point de devenir suicidaire lorsqu’il perd soudainement et inexplicablement son don. Pour tenter de retrouver le feu sacré, il entame une liaison avec une lesbienne deux fois plus jeune que lui. Mais très vite, leur relation sème le chaos tandis que d’anciennes connaissances du couple réapparaissent dans leur vie… Dans le genre « insupportable cabotinage », ces trop longues112 minutes sont un modèle. Une grande question demeure : où est passé le grand Al Pacino ?

maxresdefault

Tourné en seulement 20 jours, ce film entre dans la série : « Quand le cinéma hollywoodien se penche sur ses stars déchues »… En effet après Birdman et ce « Rabaissement » on attend un certain Imagine signé Dan Fogelman avec de nouveau Al Pacino en vedette. On retire une certitude de ce film, c’est que Al Pacino vieillit… et qu’il vieillit mal. De l’immense talent de cet acteur hors norme, il reste les tics et les vieux trucs qui nous offrent une sorte de numéro de cirque pour le moins indigeste, durant lequel on a du mal à démêler de vrai du faux. On comprend mieux pourquoi la star s’est décidé à acheter les droits du roman ; c’est en raison du sujet qu’il trouvait tout à fait approprié aux doutes qu’un comédien de sa carrure peut avoir au moment où il commence à prendre de l’âge. Le spectateur nourrit les mêmes doutes…

_MG_1853.CR2

On y va pour Al Pacino, et on en a pour notre argent. Il ne quitte pas l’écran… mais hélas le grand Al nous gratifie d’un numéro verbeux, boursouflé… ce n’est plus l’Actor’s Studio, c’est les Chargeurs Réunis. Greta Gerwig en groupie lesbienne fait ce qu’elle peut face au monstre sacré, tout comme Nina Arianda, Dylan Baker, Kyra Sedgwick, Charles Grodin… ils n’en peuvent mais, c’est un naufrage. Et en plus, qu’est-ce que c’est mal filmé…!  Là aussi, on peut se demander ce qui a pris à Barry Levinson. Beaucoup de questions qui font mal aux amoureux du 7ème Art. Tragique !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s