Crosswind – La croisée des vents

Extra Ordinaire

In-the-crosswind-2014-martti-helde-1-1170x780On ne sait pas grand chose du réalisateur estonien Martti Helde dont voici le premier film. Et le moins qu’on puisse en dire, c’est que c’est du jamais vu… et à tous points de vue. Le sujet, le récit, la mise en images… tout est nouveau et fascinant. Le 14 juin 1941, les familles estoniennes sont chassées de leurs foyers, sur ordre de Staline. Erna, une jeune mère de famille, est envoyée en Sibérie avec sa petite fille, loin de son mari. Durant 15 ans, elle lui écrira pour lui raconter la peur, la faim, la solitude, sans jamais perdre l’espoir de le retrouver. « Crosswind » met en scène ses lettres d’une façon inédite. 87 minutes étonnantes dont on sort ébahis et chavirés… du très grand cinéma !

maxresdefaultPourquoi réaliser un film (un de plus, me direz-vous) sur les déportations d’Estoniens en Sibérie durant la Seconde Guerre mondiale. Deux bonnes raisons pour le réalisateur estonien, la première est qu’il s’est beaucoup intéressé et documenté sur le sujet en 2011 à la suite du 70ème anniversaire de l’invasion soviétique en Estonie. La deuxième est qu’il s’est toujours passionné pour les récits de guerre de son grand-père qui fut blessé et envoyé dans un camp de travail en Sibérie. Il a consacré une année entière à lire des témoignages autobiographiques et à rencontrer des survivants. Le personnage principal d’Erna est d’ailleurs basé sur une personne ayant réellement existé et ses lettres ont inspiré une partie de l’intrigue. Le film a été tourné en Estonie, en tout sur trois étés et trois hivers avec plus de 700 figurants et 5 acteurs principaux. Le film a été très compliqué à financer en raison notamment de son absence de scénario. Certaines scènes compliquées nécessitaient parfois 6 mois de préparation à l’équipe. Pour ma part, tout m’a surpris dans ce que j’oserai appeler le premier film épistolaire. La voix off permanente qui lit les lettres d’Erna, le noir et blanc somptueux et surtout le fait qu’il n’y a aucun mouvement car les acteurs pausent et c’est la caméra qui se déplacent au milieu de ces tableaux vivants. Quelle idée extraordinaire, d’abord surprenante, puis dérangeante avant que le charme n’opère. On a le souffle coupé par la beauté des images autant que par l’horreur et la folie des hommes.

082411Je cite pour mémoire quelques noms d’acteurs présents au générique, Laura Peterson, Mirt Preegel, Ingrid Isotamm, Einar Hillep, Tarmo Song, car l’essentiel ne se situe pas là, mais dans l’audace formelle de ce moment bouleversant. Ce film est un événement dans l’histoire du 7ème Art à ne manquer sous aucun prétexte. Quand on pense que ce monument nous vient d’un jeune réalisateur estonien de 28 ans  et a été réalisé pratiquement sans moyens… c’est époustouflant ! C’est la beauté qui se retrouve à cette Croisée des vents. C’est mon deuxième énorme coup de cœur de l’année 2015 après l’incontournable Whiplash. Décidément la jeune génération apporte un sacré vent de fraîcheur sur nos écrans. Absolument essentiel !

Publicités

Une réponse à “Crosswind – La croisée des vents

  1. Monique Maigret

    C’est glacé et bouleversant d’émotion contenue, c’est glaçant et superbe, c’est lent et lourd …
    Ce film est une merveille cinématographique, un trésor pour les générations futures, cinéastes ou pas , on pense à Bergman, à Kaneto Shindo dans l’Ile Nue, des chocs à l’époque !
    Quelle audace et intelligence de présenter toutes les images de la déportation en mise pause , seules bougent les fleurs , les feuilles, non déportées elles, libres de leurs mouvements; les déportés ont la rigidité des morts-vivants, seul le souffle de vie est ressenti. Et quelle valeur est ainsi donnée aux visages aux corps des acteurs. Quelle imagination et courage chez ce type ! Espérons qu’il sera soutenu et encouragé dans sa production et ne restera pas enfermé avec les pépites des cinéclubs de notre jeunesse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s