Malaises

Mots à maux

L’ineffable Sarko est en campagne. Il a raison c’est ce qu’il sait faire de mieux, même si on est en droit de s’interroger sur qui paye ces meetings quasi quotidiens. Dans celui de vendredi soir, notre ex-mini-omni-président aurait prononcé 80 fois le mot République…. Curieusement pas une seule fois le mot « bananière ». Et pourtant, c’est un expert.164CANAILLESA part ça, avez vous écouter son discours, ou plutôt ce qui se cache derrière les mots de l’incontournable Gaino, toujours là pour faire parler les morts. de Lamartine à De Gaulle en passant par Victor Hugo, tout le monde était au rendez-vous du Palais des Sports. On aurait dit un remake du Retour des Morts vivants.166ZOMBIES

François II fait de la télévision. Il a réuni 8 millions de téléspectateurs… soit près de 18% du corps électoral. Ce score est sans doute bien supérieur à ce que notre Vert Galant corrézien réussirait à atteindre si, par malheur, il se représentait en 2017… Qui étaient donc ces accros du petit écran… plat ? Les derniers fidèles (il en reste quelques uns), les professionnels du commentaire politique qui se sont senti obligés de passer 100 minutes à scruter un exercice aussi soporifique qu’un épisode de Derrick postprandial. Enfin les adversaires politiques, les plus nombreux, qui de toute façon avaient préparé leurs jérémiades et leurs sarcasmes bien avant l’émission. Politique et honnêteté intellectuelle font rarement bon ménage.165FLOUMalaise dans la police. Même si certains y ont la grenade facile et pour le moins maladroite (ami de la litote, bonjour !), on ne peut que constater qu’il y a aussi des victimes dans les rangs des forces de l’ordre. Mais là, c’est le suicide qui est le plus meurtrier. Ne perdons jamais de vue que la mort d’un homme est toujours un drame.162POLICE

Par contre, à Air France, toute honte bue, les pilotes réclament le paiement des jours de la grève de 14 jours qu’ils ont provoquée et qui a déjà coûté près d’un demi-milliard d’euros à la compagnie. Les pilotes considèrent que la loi Diard qui oblige à se déclarer grévistes quarante-huit heures avant le début d’un conflit, constitue « une atteinte au droit de grève »,. En réplique, ils ont appris à ruser avec cette réglementation sans jamais l’enfreindre. Cerise sur la carlingue, le SNPL envisage de porter l’affaire devant la justice...163PILOTES

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s