Samba

Partagé

SAMBA-photo-8Après l’incroyable succès d‘Intouchables, Olivier Nakache et Eric Toledano se retrouvent pour une nouvelle comédie, dramatique cette fois, adaptée du roman Samba pour la France de Delphine Coulin. Samba, sénégalais en France depuis 10 ans, collectionne les petits boulots ; Alice est une cadre supérieure épuisée par un burn out. Lui essaye par tous les moyens d’obtenir ses papiers, alors qu’elle tente de se reconstruire par le bénévolat dans une association. Chacun cherche à sortir de son impasse jusqu’au jour où leurs destins se croisent… Entre humour et émotion, leur histoire se fraye un autre chemin vers le bonheur. Et si la vie avait plus d’imagination qu’eux ? A l’eau de rose ? Vous avez dit à l’eau de rose ? Eh oui ! Et c’est dommage car il y a de bonnes idées, un dialogue souvent efficace et une excellente interprétation. Alors ?

Charlotte-Gainsbourg-lors-du-photocall-du-film-Nymphomaniac-a-Copenhague-le-4-decembre-2013_exact1024x768_lAlors c’est mou. Dans le montage, dans le rythme des scènes et surtout dans les idées. Le coup de la rencontre de deux êtres que tout sépare ou presque… on nous l’a déjà servi et resservi. Aussi ça sent le réchauffé. Ça, c’est pour le côté romance sentimentale. Manque d’originalité et les personnages ne sonnent pas toujours juste. Alors dans cette comédie sociale, il nous reste l’aspect social. Et là encore c’est boiteux. La volonté de nos deux  scénaristes n’était pas d’aborder le côté politique du sujet mais seulement de mettre des visages sur des statistiques, ce qui permet  de découvrir à travers des personnages et leur quotidien, un monde que souvent on ne connaît pas, autrement que par le débat public et les médias. Et à partir de là, cela peut donner matière à réfléchir et réagir différemment disent-ils. Là aussi, les intentions sont bonnes, voire généreuses. Le côté docu fiction dans le monde des sans-papiers (en particulier une association de bénévoles qui s’occupent de ces laisser pour compte de notre société qui nous réserve quelques scènes jubilatoires) était original mais, en fin de compte trop superficielle pour être vraiment intéressante… et je tais pudiquement les invraisemblances criardes qui émaillent le scénario. Mais, il faut être honnête et ne pas charger la mule, car, si on sera sûrement loin du carton d’Intouchables, ces deux heures se regardent sans ennui et devraient être un succès public (même si la critique fait la fine bouche, c’est le public qui aura le dernier mot… et c’est le seul qui compte).

53fd9a6c47642Et donc, il y a le casting sans faute avec Omar Sy, qui sait décidément tout faire… l’amuseur public est devenu un acteur charismatique, et c’est tant mieux. Avec lui Charlotte Gainsbourg, Tahat Rahim et Izia Higelin, (César du meilleur espoir féminin en 2013. pour Mauvaise Fille) sont parfaits et évitent la caricature. Une prime spéciale pour Youngar Fall, le tonton sénégalais plein de bon sens et rouerie. Ces comédiens (sans oublier les seconds rôles très bien campés et souvent savoureux) font passer la pilule un peu amère de la déception due sans doute à une trop forte attente. Je le répète, pour moi ce film ne va pas assez loin dans le sujet social choisi, traité avec un peu trop de pommade, le rythme est trop languissant pour une comédie et certaines invraisemblances nuisent à la crédibilité de l’histoire, mais tous ces défauts, qui seraient rédhibitoires avec une autre production, seront vite oubliés par les nombreux spectateurs qui ne manqueront pas d’aller danser avec Samba. Juste un dernier petit mot pour Nakache et Toledano, ils ont trouvé un bon filon, mais méfiance, tous les filons un jour ou l’autre s’épuisent et le public peut se montrer versatile.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s